NOUVELLES

Égypte : nouveaux heurts entre pro et anti-Morsi

11/10/2013 03:02 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Des affrontements entre partisans et opposants de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi ont été dispersés par la police à Alexandrie. Plusieurs milliers de pro-Morsi s'étaient rassemblés dans la deuxième ville d'Égypte de même qu'au Caire et dans plusieurs villes du delta du Nil.

Les affrontements d'Alexandrie auraient opposé des partisans de Morsi à des habitants « exaspérés par le cortège où l'on entendait des slogans contre l'armée ».

D'autres affrontements de moindre ampleur ont également éclaté dans la province de « Charkia ».

Ces violences surviennent moins d'une semaine après les heurts qui ont coûté la vie à 57 personnes dans l'ensemble du pays, dimanche dernier. Il s'agissait de l'une des journées les plus sanglantes depuis le renversement de l'ancien président Morsi par l'armée le 3 juillet dernier.

Le pays est soumis à l'état d'urgence depuis que l'armée a donné l'assaut contre des camps pro-Morsi - un assaut qui a fait des centaines de morts - à la mi-août.

Par ailleurs, au moins neuf soldats égyptiens ont été blessés dans l'explosion d'engins piégés au passage de véhicules de l'armée à Rafah, à la frontière entre le Sinaï et la bande de Gaza. L'armée mène régulièrement des opérations à Rafah pour détruire les tunnels de contrebande entre l'Égypte et la bande de Gaza. Elle mène également des opérations contre les groupes islamistes armés dans la péninsule du Sinaï.

La police et l'armée ont été visées par des attaques sur une base pratiquement quotidiennement dans la péninsule du Sinaï. Les groupes islamistes y multiplient les attaques contre les forces de l'ordre depuis la destitution de Mohammed Morsi en juillet dernier.

L'Égypte, entre révolution populaire et pouvoir militaire

PLUS:rc