DIVERTISSEMENT

«Occupation double en Espagne» : les faits saillants de la semaine (VIDÉO)

07/10/2013 05:35 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST

La semaine qui s’achève à Occupation double en Espagne a été marquée par deux départs, l’un volontaire, l’autre à corps défendant, mais aussi, et surtout, par les chicanes qui font toujours rage dans la maison des filles. Voici quelques anecdotes croustillantes glanées dans les dernières éditions de la téléréalité de TVA, mercredi et jeudi dernier.

Julie plie bagages

L’épisode de mercredi s’est ouvert sur un mini coup de théâtre : Sébastien Benoît a annoncé aux téléspectateurs que Julie souhaitait quitter l’aventure Occupation double et rentrer au Québec. Sceptique depuis son arrivée en Espagne, l’étudiante en soins infirmiers a avoué n’avoir jamais été à son aise dans ce contexte particulier, et a dit que même son séjour à Dubaï avec Mathieu ne l’avait pas convaincue de s’investir davantage. Elle a aussi refusé de tenter sa chance dans la maison des exclus. Les autres filles l’ont gentiment saluée et lui ont fait l’accolade dans une presque indifférence, mais les garçons se sont montrés un peu plus dérangés par sa décision. «C’est pas chill pour nous, ça», a lancé l’un d’eux. «Je trouve ça un peu plate, parce que, cette fille-là, j’avais juste du bon à dire d’elle. J’ai l’impression que je fais un peu partie du problème», a reconnu Mathieu.

LIRE AUSSI:

»«Occupation double en Espagne»: les faits saillants de la semaine... la suite!

»Je regarde Occupation double donc je suis stupide

Un nouvel allié pour Cintia

Après avoir remué ciel et terre pour éviter que «son» Giulio ne soit éliminé la semaine dernière, Cintia a déployé un grand jeu de séduction devant Kaled. Ensemble, ils se sont d’abord éclatés en voiture sur le circuit du Grand Prix de Barcelone-Catalogne en compagnie de Yannick, puis ont partagé un souper en tête-à-tête sur une terrasse. Kaled lui a ouvertement signifié sa jalousie devant le baiser qu’elle avait échangé avec Giulio, Cintia s’est fait rassurer quant à sa popularité auprès des troupes masculines du groupe, et tous deux ont discuté stratégies pour avancer dans la compétition. Toujours intense, Cintia en a remis pendant une petite fête organisée quelques jours plus tard. «Si je m’en vas, tu t’en vas!», a-t-elle défié Kaled, mi-figue, mi-raisin. «Tomberais-tu en amour avec moi présentement?», a-t-elle aussi demandé. Bon joueur, le prince charmant lui a offert une réponse toute prête : «Ben oui, je pourrais! Tu as toutes les qualités d’une fille qui pourrait me faire tomber en amour!»

Vanessa et Cédric font la paire

Une relation qui pourrait devenir sérieuse semble se dessiner entre Cédric et Vanessa. La demoiselle a remporté le jeu de la bouteille et a choisi Cédric pour l’accompagner à Paris. Un périple qui s’est déroulé sous le signe le signe de la complicité et de la rigolade, alors que les deux amis ont fait un tour de montgolfière et ont visité le Musée Grévin. Lors d’un repas au Café Villa Pereire, Vanessa a affirmé être épatée par la grande culture de son partenaire de voyage. «Présentement, Cédric se trouve à être un peu plus mon idéal par rapport aux autres gars, a confié la jeune femme à la caméra. Que ce soit physiquement ou côté personnalité, il est on the top!» «Je trouve que c’est une fille qui est drôle, elle est tout le temps souriante. Il y a comme une chimie, je pense. On rit tout le temps ensemble», a pour sa part affirmé Cédric. Plus sage que sa copine Cintia, Vanessa a déclaré qu’elle ne voulait pas embrasser son coup de cœur tout de suite, de peur qu’il se fasse éliminer.

Giulio plaide sa cause

La montée de testostérone de Giulio dans les bras de Cintia aura coûté très cher au bel italien, qui a dès lors vu sa cote de popularité chuter dans la demeure des filles. Un passage dans la maison de l’amour avec trois participantes de son choix lui aura donné l’opportunité de s’expliquer avec Joyce, Marie-France et Ann-Sophie. Si, avec Marie-France, l’échange s’est déroulé avec humour, le ton était un peu plus chaleureux avec Ann-Sophie, que Giulio a complimentée sur ses beaux yeux. «Eh que t’es séducteur», a roucoulé l’étudiante en thanatologie, pas dupe. Elle s’est tout de suite après mise en frais de le mettre en garde contre Cintia : «Je te cacherai pas que, dans la maison, Cintia et moi, on n’est pas les meilleures amies. Avec moi, tu vas avoir l’heure juste», lui a-t-elle promis. Joyce, elle, a essayé tant bien que mal de défendre son amie Cintia devant Giulio, mais il était déjà trop tard. «Cintia est en train de se chicaner à gauche et à droite!», a dévoilé l’étudiant en marketing à ses potes en regagnant son domicile.

Voyez notre autre texte sur Occupation double en Espagne pour la suite des faits saillants et quelques citations amusantes des participants.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)