NOUVELLES

Une nouvelle méthode pour observer les mouvements des gènes

07/10/2013 02:00 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST
Yusuke Miyanari

Percée importante en biologie : des scientifiques français de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire affilié à l'Université de Strasbourg ont observé l'organisation et les mouvements du génome dans le temps et l'espace grâce à une nouvelle méthode qu'ils ont mise au point.

En fait, les chercheurs Maria-Elena Torres-Padilla, Yusuke Miyanari et Céline Ziegler-Birling sont parvenus à marquer et à suivre des gènes parentaux au cours de la division cellulaire. La nouvelle technique permet de mieux comprendre les processus qui en découlent pour la régulation des gènes, affirment ses créateurs.

Explication

Certaines régions de l'ADN sont très mobiles et participent au contrôle de l'expression génétique par leurs mouvements dynamiques.

Par exemple, dans le noyau d'une cellule, l'ADN change de configuration spatiale, comme lors du processus de division cellulaire. La science savait que la configuration spatiale de l'ADN détermine si les gènes sont actifs ou inactifs, c'est-à-dire accessibles ou non en vue de leur expression.

L'équipe française a voulu mieux comprendre la dynamique de la position du génome au sein du noyau pour mieux comprendre son expression globale et l'expression de ses gènes.

La méthode TGV

Les chercheurs sont parvenus à fusionner une protéine fluorescente verte (GFP) à une protéine artificielle de liaison à l'ADN (TALE) capable de cibler une séquence d'ADN spécifique au sein d'une cellule.

Cette réalisation a permis d'observer la localisation de séquences d'ADN spécifiques au sein même du noyau de cellules vivantes. Cette méthode appelée TGV (pour TALE-mediated Genome Vizualisation) a donc permis de suivre l'ADN cible marqué en temps réel.

Un homme, une femme

Toutes les cellules de l'organisme contiennent deux lots complets de chromosomes, l'un provenant de la mère, l'autre du père.

Les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature Structural & Molecular Biology sont parvenus à marquer spécifiquement les chromosomes provenant du père ou de la mère avec la méthode TGV. Ils ont aussi suivi leur localisation au fil des différentes divisions cellulaires.

Ces observations ouvrent plusieurs perspectives, notamment dans les champs de recherche tels que le cycle cellulaire, les dynamiques de l'ADN et l'expression des gènes parentaux.

Huit secrets pour l'amour à long terme

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.