NOUVELLES

Les Hells du Québec et de l'Ontario s'intéressent à la Saskatchewan

07/10/2013 08:38 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST

Une enquête de Radio-Canada révèle que des sympathisants des Hells Angels du Québec et de l'Ontario déménagent en Saskatchewan.

Plus d'une dizaine se sont installés à Saskatoon ainsi que dans les villes de Weyburn et Estevan dans le sud-est de la province.

Les motards sont attirés par le boom économique de la Saskatchewan, affirme Chris Lane, le directeur de la lutte contre le crime organisé de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

« Davantage d'argent attire certainement des éléments criminels », explique-t-il.

L'un d'entre eux, un sympathisant des Hells Angels de Trois-Rivières au Québec, Éric Lafrance-St-Pierre, fait face à des accusations de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic à Weyburn.

Un détective de la police de Saskatoon, Jerome Engele, confirme qu'un membre en règle et un sympathisant des Hells Angels de l'Ontario se sont installés à Saskatoon.

Le journaliste spécialiste des motards criminels au Toronto Star, Peter Edwards, soutient que les Hells Angels qui déménagent en Saskatchewan tentent également d'échapper à la surveillance policière dans l'est du Canada.

D'après un reportage de Guillaume Dumont

PLUS:rc