NOUVELLES

Journée d'action internationale du mouvement Idle No More

07/10/2013 08:45 EDT | Actualisé 07/12/2013 05:12 EST

Le mouvement de contestation autochtone Idle No More organise lundi une journée d'action internationale pour souligner le 250e anniversaire de la Proclamation royale.

Ce document historique, signé par le roi George III le 7 octobre 1763, a jeté les bases de la reconnaissance des droits des Autochtones et a défini les relations entre les Premières Nations et la Couronne.

Idle No More veut aussi marquer l'arrivée lundi au Canada du rapporteur spécial de l'ONU sur les droits des populations autochtones. Le professeur de droit James Anaya vient dresser un constat de la situation précaire de ces communautés. Au cours de son séjour de neuf jours, il doit rencontrer des représentants autochtones et gouvernementaux.

Le mouvement veut notamment attirer l'attention sur « la politique unilatérale du Canada » et les « promesses non tenues » faites aux peuples autochtones. La journée d'action est aussi l'occasion de sensibiliser le public aux « politiques d'assimilation menées par les États ».

Idle No More a organisé une soixantaine d'activités au Canada, ainsi que des actes de solidarité dans une douzaine de pays. Parmi les événements prévus figurent un rassemblement éclair à Saskatoon, un pique-nique à Toronto et une manifestation devant le Parlement à Ottawa.

À Montréal, le groupe compte « occuper le territoire » près du Palais des congrès dès le coucher du soleil afin de protester contre le projet de la pétrolière Enbridge d'inverser le flux de l'oléoduc qui transporte actuellement du brut entre le sud de l'Ontario et Montréal. Les audiences devant l'Office national de l'énergie commencent justement mardi au Palais des congrès.

Le mouvement est né il y a un an à l'instigation de quatre femmes de la Saskatchewan, au moment du dépôt du projet de loi omnibus C-45 par Ottawa. Ces femmes ont organisé des rassemblements pour protester contre ce projet de loi, notamment contre les modifications à la Loi des Indiens et à la Loi sur la protection des eaux navigables. Le groupe de pression a ensuite rapidement pris de l'ampleur. Il est devenu un des plus importants mouvements du genre. Idle No More utilise beaucoup les réseaux sociaux pour organiser ses activités.

Redéfinir la relation avec le Canada

L'Assemblée des Premières Nations (APN) profite du 250e anniversaire de la Proclamation royale pour presser Ottawa de « réexaminer et de redéfinir la relation » entre les Autochtones et le Canada.

Le chef de l'APN, Shawn A-in-chut Atleo, estime que cet anniversaire donne l'occasion de « réfléchir tout particulièrement au travail que nous devons accomplir aujourd'hui pour respecter nos engagements mutuels et instaurer ensemble un changement ».

Lire aussi : Idle No More, portrait et revendications

Avec CBC

PLUS:rc