NOUVELLES

L'impasse budgétaire américaine envoie un message négatif au reste du monde, selon Kerry

05/10/2013 08:35 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST
AP
President Barack Obama speaks about the government shutdown and debt ceiling during a visit to M. Luis Construction, which specializes in asphalt manufacturing, concrete paving, and roadway reconstruction, Thursday, Oct. 3, 2013, in Rockville, Md. (AP Photo/Charles Dharapak)

BALI, Indonésie - Le secrétaire d'État américain, John Kerry, a demandé samedi au Congrès de bien réfléchir au message négatif que la fermeture partielle du gouvernement des États-Unis envoyait au reste du monde, même s'il a insisté sur le fait que cette situation n'était pas un signe de faiblesse.

Cette déclaration apparemment contradictoire illustre bien la position délicate où se trouve l'administration Obama, qui tente de convaincre les représentants et les sénateurs que la présente impasse nuit à la sécurité nationale du pays tout en assurant à ses alliés que ce n'est pas le cas.

De passage à Bali, en Indonésie, pour la rencontre annuelle de l'Organisation de la coopération économique Asie-Pacifique (APEC), M. Kerry a déclaré aux journalistes que la fermeture pourrait avoir un impact sur l'aide fournie par les États-Unis en matière de sécurité à certains pays, dont Israël, et sur les activités du Bureau du contrôle des avoirs étrangers du département du Trésor, qui supervise les sanctions imposées aux nations rebelles comme l'Iran.

Il a toutefois soutenu que l'impasse ne diminuerait pas la puissance des États-Unis sur le plan économique, militaire et diplomatique, promettant de sérieuses représailles à tout pays qui serait tenté de profiter de ce «moment de stupidité politique».

Dans les prochains jours, John Kerry remplacera le président Barack Obama au sommet de l'APEC et à une réunion des chefs d'État de l'Asie orientale à Brunei avant d'effectuer des visites officielles en Malaisie et aux Philippines.

La semaine dernière, M. Obama avait décidé de ne pas s'arrêter à Kuala Lumpur et à Manille en se rendant à Bali. Il a finalement été contraint d'annuler toute sa tournée en Asie en raison de l'impasse budgétaire au Congrès.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Obamacare: l'Internet a parlé