NOUVELLES

Les Alouettes remportent un «match de quatre points» contre les Eskimos, 47-24

05/10/2013 06:41 EDT | Actualisé 05/12/2013 05:12 EST
PC

EDMONTON - Josh Neiswander a démontré de façon spectaculaire qu'il pouvait élever son niveau de jeu dans les moments cruciaux en décochant quatre passes de touché, et les Alouettes ont remporté un fameux «match de quatre points» contre les Eskimos d'Edmonton en les écrasant 47-24, samedi après-midi, devant une foule clairsemée au stade du Commonwealth.

Les Alouettes (6-8) devaient vaincre la formation de l'entraîneur Kavis Reed pour l'empêcher de revenir dans la course au dernier laissez-passer disponible pour les éliminatoires dans la section est, et ils l'ont fait de façon magistrale en connaissant leur meilleure performance offensive de la saison.

S.J. Green (2), Arland Bruce (2), Troy Smith et Tyrell Sutton ont marqué les touchés des Oiseaux. Sean Whyte a effectué un placement, en plus d'ajouter deux simples. Shamawd Chambers (2) et Fred Stamps ont riposté au quatrième quart pour les Eskimos (3-11), tandis que le botteur Hugh O'Neill réalisait un placement.

«Toutes nos victoires sont très importantes cette année, a dit Bruce. Nous avons déjà échappé plusieurs matches que nous aurions dû gagner, et ça fait du bien de gagner deux fois de suite. Nous ne devons pas nous arrêter ici, par contre. Il faut continuer d'accumuler les victoires.»

Neiswander a poursuivi sa progression au poste de quart. En plus de réaliser de longs jeux aériens, l'Américain a effectué plusieurs belles courses qui ont mystifié le front défensif des Eskimos. Il a terminé la rencontre avec 15 passes complétées en 25 tentatives pour 251 verges de gains. Après avoir évité les interceptions au cours des deux matchs précédents, Neiswander en a commis une — qui s'est révélée sans conséquence — face aux Eskimos. Smith l'a remplacé au début du quatrième quart, alors que le match était hors de la portée des locaux, et il a commis une interception.

Le quart des Eskimos, Mike Reilly, a été ennuyé par la défensive étanche des Alouettes et fut 13-en-21 pour 180 verges de gains et deux interceptions avant de céder son poste à Jonathan Crompton au début du troisième quart. Reilly, qui a subi une commotion cérébrale la semaine dernière dans une défaite des siens contre les Argonauts de Toronto, a obtenu le feu vert pour participer à la rencontre environ deux heures avant le botté d'envoi. Il a entrepris tous les matchs des Eskimos jusqu'ici cette saison.

En défensive, Jerald Brown (2), la recrue Mike Edem et Geoff Tisdale ont réussi les interceptions des Oiseaux. Le vétéran John Bowman a pour sa part enregistré son 69e sac en carrière, améliorant ainsi sa propre marque à ce chapitre pour les Montréalais.

Les Eskimos doivent espérer remporter leurs quatre matches qui restent, en plus d'espérer quatre défaites des Alouettes, pour conserver de très minces chances d'accéder aux éliminatoires. Reed lui-même ne mise pas trop là-dessus.

«C'était très décevant (le résultat), a t-il dit. J'offre mes excuses à nos partisans, qui n'ont pas eu la saison qu'ils méritent. C'est extrêmement décevant de voir le genre de performance que nous avons donnée, encore une fois.»

Un départ canon pour Neiswander

La troupe de l'entraîneur par intérim Jim Popp était confrontée à une défensive assez coriace, mais ça n'a pas intimidé Neiswander. Dès la première progression du match, Neiswander a donné le ton en décochant une passe de 54 verges à Brandon London — il s'agissait de la plus longue passe captée de sa carrière. Le quart des Oiseaux a ensuite distribué le ballon à Jerome Messam, Bruce et Green, qui a couronné cette séquence en plongeant pour capter une passe de touché de six verges à 9:17 du premier quart.

Sur la série suivante, Brown s'est interposé entre Reilly et Stamps pour réussir sa quatrième interception de la campagne. Neiswander s'est immédiatement mis en marche et a effectué une longue passe suivie d'une course de 62 verges de Bruce, permettant aux Montréalais de frapper de nouveau à la porte des buts. Green a inscrit son deuxième majeur du match quelques secondes plus tard, après avoir brièvement échappé le ballon avant d'entrer dans la zone payante. C'était alors 14-0 en faveur des visiteurs.

Après un placement de 24 verges d'O'Neill, Smith a complété une faufilade du quart pour inscrire son deuxième touché de la saison chez les Alouettes. Ils venaient de marquer leur troisième majeur en autant de séries en attaque.

Neiswander a ensuite joué de chance, après qu'un joueur des Eskimos ait intercepté l'une de ses passes avant d'échapper le ballon. Éric Deslauriers passait par là et l'a immédiatement récupéré, permettant aux Alouettes de se retrouver de nouveau en position de marquer. Whyte a enchaîné avec un placement de 37 verges.

Edem a enregistré sa troisième interception de la saison sur le jeu suivant, et Bruce a inscrit le quatrième touché des Oiseaux en première demie. Ils ont retraité au vestiaire à la mi-temps avec une confortable avance de 31-3, un sommet cette saison. Les Eskimos savaient dès ce moment qu'ils devaient jouer du football de rattrapage.