NOUVELLES

La prédiction de Couturier

05/10/2013 01:03 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

Si Daniel Brière marque trois buts samedi soir, Sean Couturier pourra affirmer qu'il l'a prédit. Mais on doute qu'il s'en vante...

« Dan, c'est un gars de caractère. On dirait que dans les moments spéciaux, il te sort un match spécial de nulle part. On devra être prêt, il est très motivé », a affirmé Couturier, samedi matin, après l'entraînement optionnel des Flyers en vue de leur duel contre le Canadien.

Couturier est bien placé pour parler, lui qui a habité avec Brière pendant un an et demi. Le jeune homme planifiait voler de ses propres ailes cette saison, donc en ce sens, le départ de son mentor n'a pas énormément changé sa vie personnelle. Sauf que sa vie est plus tranquille...

« Il y avait de l'action avec ses trois fils, je ne m'ennuyais pas! Quand je suis arrivé, ils avaient 10, 12 et 13 ans. J'en avais 18. On jouait de bons matchs de hockey au Xbox! »

Apprécié

Même si le style fougueux de Brière fait en sorte qu'il y aura forcément des flammèches samedi soir, ses anciens coéquipiers parlent de lui en bien.

« Sur la glace, c'est un très bon joueur et je l'ai côtoyé tous les jours, rappelle Couturier. Il m'a pris sous son aile. J'ai vu toutes les petites choses qu'il fait qui font qu'il est un professionnel de première classe. »

« On s'ennuie de Daniel, a reconnu l'attaquant Scott Hartnell. J'ai joué avec lui pendant plusieurs années, on avait une bonne chimie. Ce sera différent de le voir dans l'uniforme du Canadien, mais après une ou deux présences, ce sera un match comme un autre et s'il a la rondelle, il faudra terminer nos mises en échec pour la lui enlever. »

« Danny est tellement un bon gars, il a connu toute une carrière, a ajouté l'entraîneur-chef des Flyers, Peter Laviolette, qui a dirigé Brière depuis décembre 2009. Des joueurs comme lui, ils partent, tu leur souhaites du succès, mais tu espères qu'ils ne te fassent pas trop mal avec l'ennemi. C'est bon de voir un de tes anciens joueurs se replacer ailleurs et il semble que ce soit son cas ici. »

Une équipe métamorphosée

Après avoir raté les séries pour la première fois depuis 2007, les Flyers n'ont pas eu peur de faire des changements d'importance. On verra ce nouveau visage en action au Centre Bell.

Devant le filet, Ray Emery affrontera le CH. Après avoir remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago la saison dernière, il se battra avec Steve Mason pour le poste de numéro 1 des Flyers.

En défense, Mark Streit a été le défenseur le plus utilisé des Flyers mercredi, dans une défaite de 3-1 des siens contre les Maple Leafs de Toronto. Il a amassé une aide en 22 min 42 s sur la patinoire.

Enfin, au centre, on retrouvera un autre joueur qui était capitaine ailleurs dans la Ligue nationale la saison dernière, un certain Vincent Lecavalier.

« Avec Vincent, Streit et Emery, ce sont des joueurs différents de (Ilya) Bryzgalov et Daniel, rappelle Hartnell. Vincent a gagné une Coupe Stanley, Streit est un des meilleurs passeurs de la ligue. Ils apportent beaucoup de positif à l'équipe sur la glace et à l'extérieur. »

On pourrait même ajouter à ce groupe le bon vieux Hal Gill. L'ancien défenseur du Canadien a suffisamment convaincu les Flyers pendant son essai au camp pour obtenir un contrat d'un an. Il est prêt à jouer, selon Laviolette, et attend simplement qu'une place s'ouvre pour lui à la ligne bleue.

PLUS:rc