NOUVELLES

Mort du général vietnamien Vo Nguyen Giap

04/10/2013 08:28 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST

Le général vietnamien Vo Nguyen Giap, héros militaire de l'indépendance et architecte de victoires contre les Américains et les Français, est mort vendredi. Âgé de 102 ans, il était le dernier dirigeant historique du Vietnam communiste encore en vie.

Le décès du général Giap a été confirmé à l'hôpital militaire 108 de Hanoï, où il était soigné depuis trois ans.

Il est considéré comme l'une des figures les plus adorées de la population après le fondateur du Parti communiste du Vietnam, Ho Chi Minh. Le général Giap l'avait rencontré en Chine après avoir fui son pays à la fin des années 1930.

L'annonce de sa mort a fait beaucoup de vague sur les médias sociaux, même s'il avait été mis à l'écart du régime, au cours des 30 dernières années.

Un parcours victorieux

Le général Giap est à l'origine de la victoire vietnamienne contre l'armée française en 1954 à Dien Bien Phu. Il s'agit d'un événement fondateur de l'émergence d'un Vietnam indépendant et de la fin de la domination française en Indochine.

Il a également été le ministre de la Défense du Vietnam du Nord lors de l'offensive américaine en 1968, menant à leur défaite.

Giap avait dirigé ses troupes pendant la guerre du Vietnam opposant les Américains et leurs alliés du Sud-Vietnam, jusqu'à la prise de Saïgon, le 30 avril 1975. Il avait forcé le retrait des troupes américaines sur le territoire du Vietnam du Sud, marquant ainsi le début du règne communiste qui est toujours effectif à ce jour.

Considéré comme l'un des plus importants stratèges militaires de l'Histoire, il a publié plusieurs ouvrages sur la stratégie militaire et inspiré les combattants du monde entier.

Carrière politique brisée

Sa carrière politique a été brisée par le régime communiste. En 1975, le général avait déjà perdu son titre de chef de l'armée et il était en conflit ouvert avec le numéro un du régime communiste Le Duan. Il a été écarté du pouvoir peu après.

Il a été exclu du bureau politique du Parti en 1982, conservant quand même son rang de vice-premier ministre. Il était chargé des Sciences, des Technologies et de la planification familiale. Il a finalement été exclu du comité central du Parti en 1991.

Vo Nguyen Giap continuait, malgré son âge, à dénoncer la corruption du régime.

Il laisse dans le deuil sa deuxième femme, Dang Bich Ha, et quatre enfants.

PLUS:rc