NOUVELLES

Égypte : la contestation reprend contre le renversement de Morsi

04/10/2013 05:05 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

Les partisans du président déchu Mohamed Morsi ne semblent pas vouloir se résigner. Des milliers de personnes ont manifesté vendredi, jour de prière, contre le coup d'État du 3 août dernier.

Selon des sources médicales, quatre personnes ont été tuées à Assiout, en Moyenne-Égypte, et un partisan des Frères musulmans a été tué par balle au Caire. De plus, les services ambulanciers ont enregistré 40 blessés.

Des affrontements ont eu lieu autour de l'emblématique place Tahrir au Caire, dont les forces de l'ordre ont bloqué l'accès, empêchant ainsi des milliers de partisans de Mohamed Morsi d'y accéder.

Des manifestations ont eu lieu également dans plusieurs quartiers de la capitale. Un véhicule militaire a tiré à balles réelles en direction des manifestants, près de place Tahrir selon Reuters.

Les manifestants agitaient des drapeaux égyptiens et scandaient des slogans hostiles au général Abdel Fattah Al-Sissi, le nouvel homme fort du pays, qui accumule les fonctions de chef d'état-major de l'armée, de ministre de la Défense et de vice-premier ministre.

Des manifestants ont par ailleurs tenté d'occuper la place Rabia Al-Adawiya, ou des dizaines de partisans du président Morsi s'étaient rendus le 14 août dernier.

Des heurts ont été signalés dans plusieurs autres villes d'Égypte, dont Alexandrie et deux villes du delta du Nil, entre les forces de sécurité et les partisans du président déposé.

Depuis le coup d'État, une féroce répression s'est abattue contre les Frères musulmans. Des centaines de personnes ont été tuées, des milliers de partisans de la confrérie ainsi que ses dirigeants sont emprisonnés.

Par ailleurs, une procédure judiciaire visant l'interdiction du mouvement des Frères musulmans est en cours.

PLUS:rc