NOUVELLES

Un homme accusé d'avoir tué puis fait cuire sa femme meurt d'un cancer

04/10/2013 08:56 EDT | Actualisé 04/12/2013 05:12 EST
KSWB-TV

SAN DIEGO - Un sexagénaire accusé d'avoir tué sa femme et fait cuire des parties de son corps est décédé des suites d'un cancer alors qu'il était dans l'attente de son procès.

Le bureau du procureur du district de San Diego, en Californie, a annoncé la mort de Frederick Hengl, 69 ans. Il a succombé à un cancer de la prostate le 27 septembre à l'infirmerie du pénitencier où il était détenu.

Frederick Hengl avait été arrêté en novembre peu de temps après que des voisins se soient plaints de l'odeur fétide qui s'échappait de sa résidence. La police avait retrouvé la tête de son épouse, Anna Faris, 73 ans, dans un congélateur, tandis que des parties de son corps étaient en train de cuire dans le four.

L'accusé avait nié avoir tué sa femme, qui aurait été atteinte de la maladie d'Alzheimer. Le couple avait été marié pendant 34 ans.

L'enquête préliminaire avait été repoussée le temps que Frederick Hengl reçoive des soins médicaux. Elle devait avoir lieu le 18 novembre.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.