POLITIQUE

«Rabaska, c'est fini», tranche le ministre Yves-François Blanchet

03/10/2013 01:18 EDT | Actualisé 03/10/2013 01:23 EDT
SRC

Le gouvernement Marois a pris sa décision quant à l'avenir du projet Rabaska à Lévis. Le ministre de l'Environnement Yves-François Blanchet a confirmé, jeudi matin, que le projet de terminal méthanier est officiellement abandonné.

Le bail pour les terrains dans le fleuve Saint-Laurent est venu à échéance en décembre dernier. Ces terrains avaient été accordés au promoteur Rabaska à la suite d'un décret adopté par le gouvernement libéral. Ils étaient destinés notamment à l'aménagement d'un quai si le terminal méthanier avait vu le jour.

Le ministre de l'Environnement confirme donc que le décret gouvernemental autorisant la construction du terminal méthanier Rabaska n'est plus valide.

« Rabaska était clairement en défaut pas rapport à leur bail. Dans un deuxième temps, ils n'ont présenté aucune demande au gouvernement pour une reconduction. Dans un troisième temps, il n'y a rien qui leur permettait de supposer que c'était une formalité et que ça allait de l'avant », a dit le ministre.

« Puisque ça pas été assez clair, je vais être très clair : Rabaska, c'est fini. » — Le ministre Yves-François Blanchet

Le ministre de l'Agriculture François Gendron avait déjà indiqué qu'il privilégiait le retour d'un zonage agricole pour ces terrains.

Questionné à ce sujet à l'Assemblée nationale jeudi, le ministre Yves-François Blanchet a confirmé que la position du gouvernement allait dans le même sens.

« Le dossier est fermé et notre souhait est que les terres retournent à leur vocation originale, en particulièrement agricole », a précisé le ministre Blanchet.

Le Parti Québécois avait promis d'abandonner définitivement le projet Rabaska lors des dernières élections.

L'effondrement du prix du gaz naturel sur le marché a mis du plomb dans l'aile du projet Rabaska. Un investissement de 800 millions de dollars était prévu pour la construction d'un terminal méthanier à Lévis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comprendre les projets de pipelines