La LNH a imposé jeudi une amende de 10 000 $ à Patrick Roy pour son comportement lors de sa première victoire dans la LNH à titre d'entraîneur-chef.

Les événements sont survenus à la fin du match remporté 6-1 par l'Avalanche mercredi sur les Ducks d'Anaheim.

Quelques secondes avant la conclusion de la rencontre, le défenseur Ben Lovejoy est entré en contact avec le genou de la recrue Nathan MacKinnon. Les deux entraîneurs ont ensuite envoyé leur quatrième trio dans la mêlée, et une escarmouche s'en est suivi.

Roy s'en est pris à Corey Perry sur le banc adverse, avant de diriger sa colère vers l'entraîneur Bruce Boudreau.

Dans un élan de furie, Roy a poussé la baie vitrée qui séparait les deux bancs jusqu'à la faire pencher du côté des Ducks.

« L'année va être longue s'il se met à crier vers tous les joueurs et à se plaindre aux arbitres à chaque arrêt de jeu, a commenté Boudreau. Ce n'est pas comme ça que ça se passe. »

Pour ce qui est du match en tant que tel, Semyon Varlamov a été efficace devant le filet de l'Avalanche. Il a repoussé 35 rondelles. Jamie McGinn a quant à lui marqué deux buts, tous les deux avec l'aide du premier choix au repêchage Nathan MacKinnon.

Ryan O'Reilly, John Mitchell, Matt Duchene et Steve Downie ont inscrit les autres buts des vainqueurs.

Alex Tanguay, de retour au Colorado pour la première fois depuis la saison 2005-2006, a amassé trois passes.

Loading Slideshow...
  • Patrick Roy

    (AP Photo/David Zalubowski)

  • Patrick Roy

    (AP Photo/David Zalubowski)

  • Colorado Avalanche v Los Angeles Kings

    (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • Colorado Avalanche v Los Angeles Kings

    (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • Colorado Avalanche v Los Angeles Kings

    (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • Colorado Avalanche v Los Angeles Kings

    (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • (Photo Ethan Miller/Getty Images)

  • (AP Photo/Tony Gutierrez)

  • Patrick Roy

    . (AP Photo/Barry Gutierrez)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • Patrick Roy, Joe Sakic

    (AP Photo/Brennan Linsley, File)

  • Patrick Roy

    (AP Photo/David Zalubowski)

  • Patrick Roy, Paul Stastny

    (AP Photo/Jack Dempsey)

  • Los Angeles Kings vs Colorado Avalanche

    (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • Los Angeles Kings vs Colorado Avalanche

    (Photo Doug Pensinger/Getty Images)

  • (Photo Bruce Bennett/Getty Images)

  • Patrick Roy

    (AP Photo/La Presse Canadienne, Clement Allard)

  • (Photo Richard Wolowicz/Getty Images)


Loading Slideshow...
  • <strong>24 mai 1986</strong> Patrick Roy et Guy Carbonneau célébrent la victoire finale du Canadien face au Flames de Calgary dans le 5e match des séries de la Coupe Stanley.

  • <strong>24 mai 1986</strong> Patrick Roy pose avec la Coupe Stanley et le trophée Conn-Smythe, remportée lors de sa première année dans la LNH en tant que gardien titulaire des Canadiens.

  • <strong>26 mai 1986</strong> Patrick Roy (ici en compagnie de Doug Soetaert lors de parade des joueurs du CH dans les rues Montréal) devient le plus jeune joueur de l’histoire de la LNH à mettre la main sur le trophée Conn-Smythe. Au cours de sa carrière, le gardien québécois sera couronné joueur par excellence des séries éliminatoires à trois reprises (1986, 1993, 2001).

  • <strong>6 juin 1990</strong> Patrick Roy reçoit le Trophée Vézina récompensant le meilleur gardien de la saison régulière de la LNH. Il le remportera à trois reprises au cours de sa carrière (1989, 1990, 1992).

  • <strong>9 juin 1993</strong> Patrick Roy remporte sa 2ème Coupe Stanley avec le Canadien. Il est de nouveau désigné joueur par excellence des séries éliminatoires.

  • <strong>9 juin 1993</strong> Les joueurs du CH célèbrent autour de la Coupe Stanley après leur victoire 4-1 face aux Kings de Los Angeles.

  • <strong>10 juin 1996</strong> Patrick Roy brandit la Coupe Stanley après la victoire de l'Avalanche du Colorado contre les Panthers de la Floride, battus en quatre matchs secs.

  • <strong>28 mai 2003</strong> Des journalistes suivent à Montréal la conférence de presse donnée à Denver par Patrick Roy, au cours de laquelle il annonce la fin de sa carrière après 18 ans passés dans la ligue. Il détenait alors plusieurs records de la LNH pour un gardien de but, dont le plus de victoires (551), le plus de matchs joués en saison régulière (1029) et en séries éliminatoires (247) et le plus de blanchissages en séries (23).

  • <strong>28 octobre 2003</strong> Durant la saison 2002-2003, Patrick Roy est devenu le premier gardien de l’histoire de la ligue à atteindre le plateau des 1 000 matchs. Son numéro, le #33, est retiré par l'Avalanche du Colorado et hissé au toit du Pepsi Center de Denver en présence de la femme du joueur, Michele Roy, de ses fils Jonathan et Frederick et de sa fille Jana.

  • <strong>28 mai 2006</strong> Les Remparts remportent la Coupe Memorial en battant les Wildcats de Moncton 6-2 en finale. Patrick Roy devient le 7e entraîneur à gagner la coupe durant son année recrue, huit mois après congédié l'ancien entraîneur-chef du club, Éric Lavigne.

  • <strong>13 novembre 2006</strong> Patrick Roy est intronisé au Temple de la renommée du hockey à sa première année d’éligibilité. Le gardien pose ici en compagnie de Harley Hotchkiss (l'un des fondateurs des Flames de Calgary), Dan Brooks (fils du défunt entraîneur de l'équipe miracle des États-Unis aux JO de Lake Placid, Herb Brooks) et Dick Duff (ancien attaquant du Canadien, des Maple Leafs, des Kings et des Sabres).

  • <strong>22 novembre 2008</strong> Les partisans et les joueurs du CH ont réservé une ovation de 7 minutes à Patrick Roy lors du retrait de son chandail au Centre Bell. La cérémonie a scellé la réconciliation entre les fans du CH qui l'avaient hué à son dernier match avec le Tricolore.

  • <strong>22 novembre 2008</strong> Les Canadiens de Montréal retirent le chandail frappé du numéro 33 de Patrick Roy. « Je serai toute ma vie reconnaissant de votre accueil et de votre soutien. Bien sûr, je me souviendrai de ce jour où j’ai dû partir un peu trop vite sans vous dire au revoir comme je l’aurais souhaité. Mais je me rappellerai davantage ces moments où nous avons fait trembler le Forum et vibrer Montréal. Et alors que vos encouragements et vos applaudissement me vont droit au cœur, alors que vous me faites l’honneur de retirer, ici à Montréal, mon chandail, alors que vous m’accueillez comme au premier jour, mes amis, ce soir, je rentre chez nous », déclara le gardien à cette occasion.

  • <strong>22 novembre 2008 </strong>Le chandail de Patrick Roy est hissé au toit du Centre Bell. Le gardien affiche des statistiques éloquentes avec les Canadiens et détient de nombreux records: le plus grand total combiné des matchs en saison et en séries (665), le plus de matchs - saison régulière et séries - en une saison (82), la plus longue séquence de matchs sans défaite à domicile (29) et la plus longue séquence de victoires à domicile (14).

  • <strong>22 novembre 2008</strong> Patrick Roy est félicité par Jean Béliveau. Le gardien devenait alors le 15e joueur de l'histoire du Canadien à voir son chandail retiré par l'organisation.

  • <strong>10 novembre 2010</strong> Patrick Roy est admis au Panthéon des sports canadiens en compagnie, entre autres, de Chantal Petitclerc, Jacques Villeneuve et Jean-Luc Brassard.

  • <strong>24 février 2012</strong> Patrick Roy savoure sur les bancs du Colisée sa 300e victoire dans la LHJMQ en tant qu'entraîneur-chef des Remparts. Ses joueurs s'imposent 5-3 face aux Olympiques de Gatineau.

  • <strong>6 juin 2012 </strong>Patrick Roy commente lors d'un point presse la nomination de Michel Therrien au poste d'entraîneur-chef du Candien. L'ancien gardien du CH confirme qu'il avait été approché par Marc Bergevin, le nouveau directeur général du Tricolore.