NOUVELLES

Jamais deux sans trois ?

03/10/2013 10:01 EDT | Actualisé 03/12/2013 05:12 EST

Pour les Carabins (3-2) et le Vert & Or (2-3), le chiffre trois sera à l'honneur samedi.

Un texte d'Antoine Deshaies

Le Vert & Or tentera de remporter une troisième victoire de suite après trois revers en début de saison.

Les Carabins, eux, tenteront d'éviter une troisième défaite de suite cette saison, mais aussi un troisième revers de suite contre l'Université de Sherbrooke. Dimanche dernier, le Vert & Or a vaincu l'Université de Montréal 16-12 sur l'île.

Et personne chez les Bleus n'a oublié le revers en demi-finale l'an dernier. Une défaite de 42-24 encaissée après avoir accordé 35 points en deuxième demie.

« Ils ont une bonne équipe, concède l'entraîneur des Carabins Danny Maciocia. Ils nous ont fait mal au sol la semaine dernière. Il faut s'en méfier sans négliger leur excellent quart-arrière Jérémi Roch. »

« Je ne comprends pas pourquoi on n'arrive pas à bien jouer contre eux et à les battre, confie l'ailier défensif des Carabins David Ménard. La semaine dernière, la défense a bien fait mais il nous manquait un petit extra pour aider l'attaque qui connaît un creux de vague. »

La défense bleue n'a pas mal fait contre Sherbrooke, mais la pression était moins vive qu'à l'habitude sur le quart adverse. Les Carabins n'ont réussi que trois sacs du quart.

« Roch lançait très rapidement, convient Ménard. On va devoir être plus rapide sur la ligne et nos demis défensifs devront nous acheter un peu plus de temps. »

Mais la priorité est de relancer l'attaque. Danny Maciocia refuse encore d'identifier son quart partant, mais convient que peu importe son identité, il devra faire mieux.

« On doit avoir plus de constance, on doit rester pour des séquences de 7, 8 ou 9 jeux. On ne peut pas espérer gagner avec des productions de 10 ou 12 points par match. On a confiance que nos joueurs peuvent produire. »

Discipline demandée en Estrie

La troupe de David Lessard pourrait montrer une fiche de 500 pour la première fois de la saison samedi soir advenant une victoire.

Il faut dire qu'une défaite éloignerait Sherbrooke d'une qualification pour les éliminatoires. Sherbrooke est présentement cinquième.

« Est-ce le match le plus important de la saison ? Peut-être, répond l'entraîneur David Lessard. Mais notre priorité c'est de s'améliorer à toutes les semaines et pour l'instant, l'objectif est atteint. »

« Le match est aussi important pour eux que pour nous, analyse le porteur de ballon Alexandre Aubé qui présente une excellente moyenne de 7,1 verges par portée. On va devoir bien gérer nos émotions et rester dans notre bulle et ne pas embarquer dans le jeu de l'adversaire. »

Il aurait pu ajouter être discipliné. La semaine dernière, le Vert & Or a été sanctionné de 141 verges de pénalité. Plus d'une longueur de terrain.

« Ça aurait pu nous coûter cher, explique David Lessard. Si on n'avait pas été aussi punis en première demie, on aurait pu mettre le match hors de portée bien avant le quatrième quart. La discipline sera primordiale samedi. »

Le match sera présenté à 13h samedi à Ici Radio-Canada Télé.

Bishop's et McGill visent le deuxième rang

Vers 23h, vendredi soir, les Gaiters de Bishop's ou les Redmen de McGill s'endormiront au deuxième rang du classement québécois. Un scénario qui aurait été impensable il y a quelques années et qui illustre bien la nouvelle parité du football universitaire québécois.

Une avalanche de points pourrait déferler sur le Mont-Royal.

Les deux attaques aériennes ont franchi le cap invraisemblable des 530 verges la semaine dernière dans leur affrontement respectif.

Pendant que Bishop's marquaient 38 points dans une défaite contre les champions nationaux, les Redmen battaient de justesse les Stingers de Concordia 53-52 en prolongation. Le quart recrue Pierre-Luc Dussault a d'ailleurs été nommé joueur offensif de la semaine au pays.

Encore Skinner à Laval

Dans le dernier match du week-end, dimanche, le Rouge et Or enverra de nouveau le jeune quart Alex Skinner dans la mêlée contre les Stingers de Concordia. Skinner a bien joué à son premier départ contre les Gaiters la semaine dernière.

Il remplacera de nouveau Tristan Grenon, toujours incommodé par une blessure à un doigt.

Les deux équipes ont des fiches aux antipodes. Le Rouge et Or est invaincu en cinq matchs, tandis que les Stingers sont la seule formation québécoise sans victoire.

PLUS:rc