NOUVELLES

L'opposition à la réforme de l'assurance-emploi persiste

02/10/2013 01:32 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST

La rare unanimité entre patrons, syndicats et groupes sociaux québécois persiste face à la réforme de l'assurance-emploi du gouvernement Harper, dénoncée comme une négation de la réalité économique non seulement au Québec, mais partout à travers le pays.

L'organisme patronal Manufacturiers et exportateurs du Québec a reproché aux conservateurs, mercredi matin devant la Commission nationale d'examen de l'assurance-emploi, de confondre la saisonnalité de l'emploi avec l'utilisation abusive du programme. La Commission, coprésidée par l'ex-chef bloquiste Gilles Duceppe et l'ex-ministre péquiste Rita Dionne-Marsolais, tenait une deuxième journée d'audiences publiques à Montréal.

Le président de Manufacturiers et exportateurs, Simon Prévost, a fait valoir que la saisonnalité touche de nombreux secteurs de l'économie tant à cause du climat qu'à cause des conditions de marché ou de carnets de commandes instables. Il a noté que plusieurs employeurs ont régulièrement besoin d'une main-d'oeuvre disponible et que les risques que ces employeurs quittent le Québec à défaut d'en trouver ne pourront aller qu'en augmentant.

M. Prévost a ajouté que les entreprises hésiteront de plus en plus à investir dans la formation de leurs travailleurs saisonniers si ceux-ci sont forcés de prendre d'autres emplois lors de périodes creuses. Du côté des chômeurs, il a dit croire que l'obligation d'accepter un emploi jusqu'à 100 kilomètres de distance à salaire moindre nuira à l'établissement d'un lien d'emploi durable et dévalorisera le travail en question.

Pendant ce temps, à l'extérieur de l'hôtel où se tenaient les audiences de la commission, une coalition de centrales syndicales et de groupes sociaux manifestait leur opposition à la réforme du gouvernement Harper et plusieurs de leurs représentants ont également défilé devant la commission.

Le discours des membres de la coalition, bien qu'appuyé sur un vocabulaire et une logique différents, faisait état des mêmes préoccupations, tout en déplorant le caractère idéologique de la réforme.

La Presse Canadienne

PLUS:rc