NOUVELLES

Le jury rejette la plainte pour négligence contre l'ex-promoteur de Michael Jackson

02/10/2013 05:41 EDT | Actualisé 02/12/2013 05:12 EST
AFP

LOS ANGELES, États-Unis - Le promoteur responsable du retour sur scène de Michael Jackson a été déclaré non coupable de négligence, mercredi à Los Angeles, en lien avec l'embauche du médecin qui a provoqué sa mort.

Le jury, composé de six hommes et de six femmes, a annoncé son verdict en fin de journée, plus de cinq mois après le début du procès, qui a permis d'apprendre des détails jusqu'ici inconnus de la vie privée du «roi de la pop».

Le jury a rejeté la poursuite intentée par la mère du chanteur, Katherine Jackson, qui réclamait des pénalités financières contre AEG Live LLC, l'entreprise qui faisait la promotion de la série de concerts «This Is It» prévue à Londres.

Un verdict de culpabilité aurait pu se traduire par le versement de dommages de plusieurs millions de dollars à la mère et aux trois enfants de Michael Jackson. Un tel verdict aurait été un coup dur pour AEG Live, le deuxième plus important promoteur de concerts aux États-Unis.

Les avocats de Mme Jackson faisaient valoir qu'AEG Live avait embauché le docteur Conrad Murray sans avoir vérifié qu'il avait les compétences pour s'occuper de la santé du chanteur.

L'entreprise a nié avoir embauché le médecin et a affirmé qu'il avait été choisi par Michael Jackson lui-même.

En 2011, le docteur Murray a été reconnu coupable d'homicide involontaire pour avoir donné au chanteur une dose trop élevée de Propofol, un anesthésique, causant ainsi sa mort en 2009.

Les témoignages présentés lors du procès contre AEG Live ont notamment permis d'apprendre que seuls le docteur Murray et Michael Jackson savaient qu'il recevait du Propofol sur une base quotidienne, alors que ce médicament n'est pas conçu pour être utilisé ailleurs que dans les salles d'opération.

Des témoins ont également révélé que le chanteur souffrait énormément de son incapacité à dormir.