NOUVELLES

Un dernier adieu au cinéaste Arthur Lamothe à Maliotenam

01/10/2013 02:36 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

Maliotenam a rendu un dernier hommage au cinéaste militant et défenseur de la cause autochtone, Arthur Lamothe.

Une cérémonie a été célébrée mercredi après-midi en son honneur. Le cinéaste avait exprimé la volonté de reposer en paix dans la communauté innue, près de Sept-Îles, où il s'est d'ailleurs marié en 2005.

Selon sa conjointe Nathalie Gressin, Arthur Lamothe était profondément attaché aux Innus de la région.

Arthur Lamothe est décédé le 18 septembre dernier à l'âge de 84 ans. De 1973 à 1983, il a réalisé une série de 13 longs et moyens métrages, la Chronique des Indiens du nord-est du Québec, considérée comme une grande fresque dépeignant les traditions autochtones maintenant disparues.

Avec l'aide de l'anthropologue Rémi Savard, il a documenté les revendications des Premières Nations, prenant à partie les pouvoirs politiques blancs et parlant carrément d'ethnocide pour qualifier l'attitude des Blancs envers les Autochtones.

Arthur Lamothe a également tourné en 1996 dans la région de Sept-Îles un film de fiction inspiré de faits réels, Le silence des fusils, dans lequel un biologiste et une Autochtone enquêtent sur la mort suspecte de deux Innus peu de temps après l'ouverture de la pêche sur la rivière Moisie.

PLUS:rc