BIEN-ÊTRE

«Un souper presque parfait spécial chefs» : Marie-Fleur St-Pierre, du Tapeo, ouvre le bal

01/10/2013 09:19 EDT | Actualisé 01/12/2013 05:12 EST
Facebook

L'émission Un souper presque parfait pimente un peu sa formule habituelle, cette semaine, en invitant cinq chefs de restaurants montréalais à se recevoir à tour de rôle dans leur établissement respectif. Marie-Fleur St-Pierre, du Tapeo, Martin Juneau, du Pastaga, Alexandre Loiseau, du Bistro Cocagne, Fisun Ercan, du Su, et Giovanni Apollo, du Apollo, ont donc joué le jeu en mitonnant leurs plats sous les commentaires taquins d'André Ducharme, en évaluant les assiettes de leurs partenaires et en débitant leur opinion, acerbe ou gentille, dans le «confessionnal». Voici un aperçu du premier épisode, diffusé lundi.

C'est Marie-Fleur St-Pierre qui a ouvert le bal en accueillant ses convives dans son bar à tapas, situé dans le quartier Villeray. Un peu nerveuse, la jeune femme de 31 ans a déclaré que cette semaine spéciale en serait une «d'analyse et de compétition». Obligée d'incorporer un ingrédient de l'érable à ses créations, elle a avoué que cette contrainte l'effrayait légèrement, peu habituée à apprêter ce genre de produit.

En guise d'entrée, Marie-Fleur a servi un Pan con tomates et sardines grillées à l'érable, un essai que Giovanni Apollo a qualifié «d'osé et arrogant», et qui a aussi beaucoup plu à Martin Juneau et Alexandre Loiseau. Avec sa paella comme plat principal, elle s'est attiré les doléances de Fisun Ercan, qui n'a pas aimé, et celles de Martin Juneau, qui a déploré le trop grand nombre de portions; en revanche, Giovanni Apollo a vanté l'aspect rassembleur de son idée, et Alexandre Loiseau qui, d'ordinaire, déteste la paella, a indiqué que la sienne était «très réussie». Quant au dessert, des churros aux framboises, sauce caramel-érable, ils ont fait l'unanimité, en raison notamment des petits fruits inclus dans la pâte. Seule Fisun Ercan a admis qu'elle aurait voulu goûter davantage l'érable dans la sauce.

«Je pense que mes recettes vont aller en ma faveur, a confié Marie-Fleur à la caméra, pendant la préparation du repas. J'ai un bon "clé en main" pour gagner la compétition!»

Celle qui disait aussi assumer ses choix «rustiques» a vu sa confiance en elle être récompensée. Giovanni Apollo, Alexandre Loiseau et Fisun Ercan lui ont attribué une note de 8 sur 10, tandis que Martin Juneau, plus généreux, lui a accolé 9 sur 10, pour un grand total de 33 sur 40.

Giovanni, l'étoile de la semaine

Rapidement, on a constaté que Giovanni Apollo volerait la vedette à ses adversaires avec ses commentaires francs et colorés. Dès le début, il n'a pas hésité à miser haut et fort sur son statut d'aîné de la bande. «Je vais leur montrer que l'expérience a beaucoup de poids. Je vais leur montrer c'est quoi, faire la cuisine!» Un peu plus tard, l'animateur d'Apollo dans l'frigo en a remis en décrivant sa vision du jeu. «Chaque personne qui est ici, est là pour performer, a-t-il expliqué. Parce que t'es un restaurateur, parce que t'es orgueilleux. Devant les caméras, on s'aimera beaucoup, dans nos cuisines, on sera de grands restaurateurs, et au confessionnal, on va se donner l'heure juste!»

Tout au long de leur passage au Tapeo, les chefs - qui se connaissaient presque tous entre eux, à l'exception de Fisun Ercan, qui n'avait jamais rencontré les autres -, ont discuté avec animation de leur métier, tantôt en comparant leurs cicatrices de brûlures, tantôt en s'emportant contre certains clients capricieux.

D'autres menus alléchants

Mardi, ce sera au tour de Martin Juneau de s'installer à ses fourneaux, pour concocter des bhajis d'oignons, une poitrine de poulet croustillante et un sundae de fraises sautées et crumble au beurre, arrosé de crème glacée molle fondue. Mercredi, Alexandre Loiseau tentera de se démarquer avec une dorade grillée, un boudin blanc et un pouding chômeur à l'érable. Jeudi, Fisun Ercan nous fera découvrir la cuisine de la Turquie, avec des feuilles de vigne au fromage de chèvre, un Kebab d'agneau et un coing épicé et braisé pour conclure. Enfin, le vendredi, on jugera Giovanni Apollo et son entrée de thon rouge, sa pintade et sa gâterie sucrée moléculaire à base d'œufs et de fruits.

La semaine «spécial chefs» d'Un souper presque parfait est une présentation de l'événement MTL à TABLE, qui se tiendra du 1er au 11 novembre prochain, et qui permettra aux fins gourmets de profiter des meilleures tables de la métropole à des prix allant de 19$ à 39$ (voir notre autre texte à ce sujet). Comme à la télévision, les cuisiniers participants à MTL à TABLE devront relever le défi d'intégrer un produit de l'érable à leurs recettes.

Ces cinq épisodes «hors-série» d'Un souper presque parfait seront diffusés entre le 30 septembre et le 4 octobre. Le candidat qui gagnera le concours à la fin de la semaine devra verser la somme remportée au Club des petits déjeuners.

Un souper presque parfait, du lundi au vendredi, à 18h30, à V.