NOUVELLES

Irak : vague d'attentats sur fonds religieux

30/09/2013 08:19 EDT | Actualisé 30/11/2013 05:12 EST

Une série d'attentats à la voiture piégée commis lundi dans des quartiers chiites de Bagdad, en Irak, ont fait au moins 54 morts et des dizaines de blessés, a-t-on appris de sources policières et médicales.

Le plus meurtrier a eu lieu à Sadr City, où une explosion à proximité d'un groupe de travailleurs a fait au moins sept morts, dont deux militaires.

Au total, 14 voitures piégées ont été mises à feu dans la capitale irakienne. Aucune revendication n'a été formulée, mais les fondamentalistes sunnites multiplient les violences à l'encontre des chiites qu'ils considèrent comme des infidèles.

Le différend religieux entre les communautés chiite et sunnite s'est accentué avec la guerre civile en Syrie voisine, mettant en danger l'équilibre fragile mis en place en Irak entre factions chiites, kurdes et sunnites.

Les chiites en général, le personnel employé à la sécurité du gouvernement quelle que soit sa confession, et les membres de la milice sunnite « Sahoua » appuyée par les pouvoirs publics, sont surtout visés par Al-Qaïda et les insurgés sunnites.

Dimanche, un attentat suicide a fait au moins 40 morts et une cinquantaine de blessés à l'intérieur d'une mosquée chiite de Moussaïab, à 60 km au sud de Bagdad.

Selon la mission des Nations unies en Irak, environ 800 Irakiens ont trouvé la mort le mois dernier dans des attentats et autres actes de violence.

Reuters

PLUS:rc