Vous êtes arrivés au travail ce matin avec un certain mal de crâne? Vous blâmez cet oncle qui, au repas de famille de dimanche midi, vous a servi un peu trop de vin rouge? Ce n'est probablement pas de sa faute mais de celle... du verre.

Des chercheurs de l'Iowa et des universités de Cornell viennent de montrer dans une étude que la taille du verre de vin (entre autres) aurait une influence la quantité que l'on se sert.

Doug Walker, Laura Smarandescu, et Brian Wansink, ont observé 73 étudiants, qui boivent au moins un verre de vin par semaine. Ils devaient aller se servir du vin dans différents endroits, où les chercheurs faisaient varier certaines caractéristiques, telles que la taille et la forme du verre, ou la couleur du vin. Par exemple, dans certains endroits les étudiants devaient tenir leur verre dans la main, dans d'autres ils devaient se servir du vin dans un grand verre.

Verdict? Plusieurs critères sont à prendre en compte.

  • La forme du verre: on verse jusqu'à 12% de plus de vin dans un large verre de vin rouge que dans un étroit verre de vin blanc.
  • La couleur du vin: on se sert 9% plus de vin blanc que de vin rouge, la couleur du vin pouvant rendre le dosage plus difficile à évaluer.
  • La façon dont on tient le verre: si le verre est tenu dans la main, on se sert jusqu'à 12% plus que s'il était posé sur une table.

Pour l'une des chercheuses, Laura Smarandescu, "les gens ont du mal à évaluer les volumes. Ils ont tendance à plus se concentrer sur les mesures verticales qu'horizontales. C'est pourquoi l'on boit moins lorsque le verre est étroit, car on pense qu'on boit plus."

Alors, la faute du verre? Rétrospectivement, les participants semblent avoir été conscients de l'influence de ces différents critères au moment où ils se servaient. Votre oncle avait donc probablement quand même le cœur sur la main.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • Le blanc, couleur de la pureté

    Les participants d'une <a href="http://www.flavourjournal.com/content/2/1/21/abstract" target="_blank">étude </a>ont trouvé qu'avec une cuillère de couleur blanche, les yaourts blancs étaient plus onctueux que les yaourts roses. En revanche, ils ont connu la sensation inverse avec une cuillère noire.

  • Le bleu donne l'impression du sel

    En mangeant un yaourt rose avec une cuillère bleue, les papilles des participants d'une <a href="http://www.flavourjournal.com/content/2/1/21/abstract" target="_blank">étude</a> ont détecté une saveur plus salée qu'en mangeant un yaourt blanc, toujours avec la même cuillère. En outre, ils ont considéré que ce produit paraissait de meilleur qualité et plus onéreux avec une cuillère argentée qu'avec une autre plus épaisse.

  • La couleur rouge est dissuasive

    La couleur rouge a un caractère dissuasif dans la perception de la nourriture. D'après une étude de la revue scientifique <a href="http://www.flavourjournal.com/content/2/1/21/abstract" target="_blank">Flavour</a>. "Le rouge pourrait être utilisé pour présenter de la nourriture aux gens qui doivent rationner leur alimentation, mais certainement pas pour ceux dont le poids est trop faible".

  • Le chocolat chaud, meilleur dans une tasse orange

    Notre cerveau<a href="http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/26/couleurs-nourriture-perception-alimentation_n_3501210.html?utm_hp_ref=france" target="_blank"> tombe dans le panneau </a>quand on boit du chocolat chaud dans une tasse orange. Si la teinte de la tasse tend vers une couleur orangée ou crème, nos papilles semblent particulièrement stimulées. Pourtant, peu importe la couleur de la tasse, ce breuvage reste le même. Nos yeux s'invitent donc dans la dégustation.

  • Avec un couteau, moins besoin de saler

    Autre étude, autre aliment. Cette fois-ci c'est le fromage qui a été dans le viseur des scientifiques. Et en fonction de l'ustensile avec lequel on plante ce camembert moelleux, la sensation du salé est différente. Avec un couteau, le fromage parait plus salé qu'avec une cuillère, une fourchette ou un cure-dent.

  • Dans un soda à l'emballage jaune, le citron est meilleur

    Au contraire, <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/26/couleurs-nourriture-perception-alimentation_n_3501210.html?utm_hp_ref=france" target="_blank">un emballage jaune</a> donne l'impression d'une boisson plus désaltérante.

  • La couleur du sucre, c'est le rose

    <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/26/couleurs-nourriture-perception-alimentation_n_3501210.html?utm_hp_ref=france" target="_blank">Une boisson rose</a> sera ressentie comme une boisson sucrée.

  • Impossible de bien manger dans l'avion

    A cause de l'intensité du son dans l'avion, il serait impossible de profiter de la nourriture. L'environnement sonore affecte la perception des aliments <a href="http://www.maxisciences.com/go%FBt/perception-l-environnement-sonore-influencerait-le-gout-des-aliments_art9817.html" target="_blank">d'après une enquête</a>.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.