BIEN-ÊTRE

Eau de coco: pourquoi tout le monde s'y met?

30/09/2013 09:57 EDT
Shutterstock
green coconut with water splash ...

Vous êtes sur une plage de sable blanc, à l'ombre des cocotiers. Une petite soif? Vous n'avez qu'à tendre la main pour cueillir une noix de coco. Armé d'une machette, vous la coupez en deux d'un coup franc sur une souche qui se trouvait justement tout près de votre serviette. Vous buvez l'eau qui s'en échappe avant d'en déguster la chair.

Bon, c'est presque ça. Dans la vraie vie, il fait plutôt frais, vous avez perdu tout votre bronzage et vous êtes au supermarché à pousser votre panier entre les rayons. Devant ces petites briques d'eau de coco qui se sont invitées depuis quelques mois entre les jus de fruit et les sodas, vous vous posez des questions.

Le succès outre-Atlantique et dans les milieux branchés n'est pas nouveau. Cette année encore, l'eau de coco était dans les coulisses de tous les défilés à New York et à Londres. Mais depuis le début de l'année 2013, l'eau de coco a fait son apparition dans les enseignes de grande distribution ainsi que dans certains supermarchés.

L'eau de coco, c'est quoi?

Cette eau se trouve dans les noix de coco vertes. Elle permet à la noix de coco de mûrir, d'"y puiser les nutriments nécessaires à sa croissance" explique Marie Laforêt, auteur de "Coco : lait, beurre et eau de coco" (la Plage, mai 2013). Cette eau est commercialisée dans des bricks ou des petites bouteilles, nature ou aromatisée à d'autres fruits comme la mangue ou l'ananas. L'eau de coco est consommable sans transformation.

Un produit miracle?

Cette eau est parée de toutes les vertus : riche en minéraux (magnésium et potassium), d'une composition comparable au plasma sanguin (isotonique), très hydratante, pauvre en sucre, drainante, diurétique et estampillée "100% naturelle". "L'eau de coco attire moins pour son aspect exotique que pour sa promesse de bien-être, de pureté et de régénérescence", expliquait Yves Marin, consultant pour le cabinet de conseil Kurt Salmon à l'AFP.

Dans les faits, ces vertus bienfaitrices ne font pas l'unanimité chez les spécialistes, pour la nutritionniste Béatrice de Reynal "C'est du pipeau! Dans l'eau de coco, il n'y a rien, un petit peu de potassium mais c'est tout. C'est de l'eau !", prévient-elle. "Son seul intérêt, c'est de permettre aux personnes vivant dans des régions tropicales, où l'eau est souvent insalubre, d'avoir accès à de l'eau propre", ajoute la nutritionniste.

Un miracle économique très lucratif

Si du point de vue nutritionnel, son intérêt reste encore à prouver, l'eau de coco s'est surtout révélée être un business très lucratif. Cette boisson qui a percé en 2010 aux États-Unis a d'abord conquis les stars : Madonna (qui a même investi 1,5 million de dollars), Demi Moore, Matthew McConaughey, Anthony Kiedis (leader du groupe Red Hot Chili Peppers) ou encore Rihanna sont tous fans de Vita Coco, l'entreprise numéro 1 sur le marché outre-atlantique. Aux États-Unis, le lancement de nouveaux produits à base d'eau de coco a quintuplé ces cinq dernières années. Au Royaume-Uni, l'eau de coco connaît la même trajectoire, elle est devenue en 2012 la boisson non alcoolisée à avoir connu le plus grand essor.

La folie coco : lait, beurre, huile et sucre

Si l'eau de coco est à la mode, ses cousins beurre, huile, sucre et farine de noix de coco semblent tout autant intéresser les industriels. Selon le Wall Street Journal, le marché de l'huile de coco a grossi de 780% entre 2008 et 2012. Le marché du sucre de coco, s'il est encore plus confidentiel serait tout autant prometteur dans les années à venir selon le journal économique.

Si vous voulez vous lancer, voici quelques idées recettes issues du livre de Marie Laforêt, "Coco, lait, beurre et eau de coco", La Plage, mai 2013.

Des recettes à base de noix de coco

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.