NOUVELLES

Nouvelle manifestation contre la charte des valeurs

29/09/2013 01:16 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST

La mobilisation contre le projet de Charte des valeurs québécoises ne s'estompe pas. Une nouvelle manifestation a eu lieu dans les rues de Montréal, incluant pour la première fois des membres de la communauté juive.

Plus de mille personnes ont répondu à l'appel lancé par le Rassemblement des citoyens engagés pour un Québec ouvert. Des représentants des communautés juives, musulmanes et sikhes ont exprimé à l'unisson leur opposition au projet d'interdire le port de signes religieux aux employés du secteur public.   

Contrairement à la première manifestation contre la charte, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes a décidé de participer à l'événement de dimanche. Le groupe avait refusé de s'associer au rassemblement du 14 septembre dernier, affirmant que les organisateurs comprenaient « des intégristes religieux radicaux ». C'est le Collectif québécois contre l'islamophobie, associé à des personnes controversées, qui était à la tête de l'initiative.

« Nous croyons qu'avant qu'un gouvernement puisse proposer des restrictions aussi sévères sur des droits et libertés fondamentaux, il doit faire la démonstration qu'il y a une nécessité profonde, un objectif supérieur, tel que la sécurité publique, nationale ou le bon fonctionnement de l'État. Or, le gouvernement a été incapable de faire cette démonstration », explique David Ouellette du Centre consultatif des relations juives et israéliennes.

Le philosophe Charles Taylor, connu pour avoir présidé la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables, a également participé à l'événement. « Cette mesure qui exclut les signes religieux est profondément discriminatoire », a-t-il dit au micro.

La semaine dernière, c'était au tour des défenseurs de la charte de se mobiliser à Montréal. Ils étaient toutefois moins nombreux.

PLUS:rc