POLITIQUE

La famille Alvarez-Rivera de Laval a été expulsée vers le Salvador ce matin

28/09/2013 06:23 EDT | Actualisé 28/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada.ca

Malgré une grande mobilisation en leur faveur à Laval, la famille Alvarez-Rivera, originaire du Salvador, a été expulsée du Canada, tôt samedi matin, après avoir échoué dans sa tentative devant les tribunaux de faire suspendre l'ordre de déportation émis contre elle.

En dernière instance, le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney, pouvait intervenir, mais il a refusé d'utiliser son pouvoir discrétionnaire.

Les parents et leurs trois filles avaient demandé le statut de réfugié, se disant victimes de menaces et d'extorsion de la part de gangs de rue dans leur pays d'origine. Mais leur demande d'asile a été refusée.

Des centaines d'élèves de l'école Mont-de-La-Salle, que fréquentaient deux des filles du couple Alvarez-Rivera, se sont mobilisés ces derniers jours pour empêcher leur déportation, mais en vain. Plusieurs étaient à l'aéroport Montréal-Trudeau samedi matin pour les appuyer.

La députée néo-démocrate Rosane Doré Lefebvre, qui représente la circonscription de Laval où ils habitaient, les a accompagnés dans leurs démarches. Elle craint que la sécurité de la famille soit menacée à son retour au Salvador et que les forces policières locales ne soient pas en mesure d'assurer sa protection.

Présente à l'aéroport samedi matin, Mme Doré Lefebvre a précisé que d'autres recours seront entamés pour que la famille revienne au Canada dans les prochains mois. Une demande du statut de réfugié pour un motif humanitaire a notamment été déposée.

La Presse Canadienne