NOUVELLES

Mettre le feu à Chicago

27/09/2013 10:46 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

L'Impact de Montréal entame la dernière ligne droite de la saison.  Avec six matchs à disputer, dont quatre à l'étranger, le onze montréalais peut toujours rêver au trône de l'Association de l'Est.  

Les hommes de Marco Schällibaum tenteront, samedi, sur le terrain du Fire de Chicago, de clore le mois de septembre comme ils l'avaient commencé : par une victoire.

« On doit préparer le match comme si c'était une finale », a déclaré Marco Di Vaio, meilleur buteur de la MLS grâce à ses 18 réalisations.

Le dernier gain des Montréalais en MLS remonte au 8 septembre. Ils avaient vaincu le Revolution 4-2, en Nouvelle-Angleterre. Depuis, l'Impact s'est incliné à deux reprises devant ses amateurs (face au Crew de Columbus et aux Whitecaps de Vancouver).

Ces défaites ont coûté le 1er rang de l'Association de l'Est aux Montréalais (45 points). Les Red Bulls de New York (51 points) et le Sporting de Kansas City (48 points) en ont profité pour les devancer. Le sommet de l'Association n'est cependant pas hors de portée puisque l'Impact a joué deux matchs de moins que ses adversaires qui en ont disputé 30.

« On va deux fois à l'extérieur (Chicago et Houston), on doit faire deux matchs intelligents. On doit aller chercher le plus de points possible parce que c'est déterminant », a lancé Di Vaio.

La rencontre de samedi marquera la fin d'une séquence de 5 matchs en 15 jours. Deux de ces rencontres étaient inscrites au calendrier de la CONCACAF.

Éliminé en Ligue des champions malgré une victoire de 2-0 face au CD Heredia, à Montréal, le 24 septembre, l'Impact n'aura plus l'excuse d'un calendrier chargé d'ici la fin de la saison. Toutefois, les coéquipiers de Di Vaio devront faire des voyages à Houston, Los Angeles et Toronto en octobre.

Des points sur la route

Le Fire et l'Impact ont partagé les succès cette saison. L'Impact a remporté le premier chapitre le 27 avril au stade Saputo (2-0). Le Fire a gagné le deuxième à Chicago. (2-1).

Si les bleus n'ont pas perdu à leurs deux derniers matchs sur la route, un match nul de 0-0 à Philadelphie et une victoire de 4-2 en Nouvelle-Angleterre, le Fire n'est pas accueillant. Les Chicagolais ont une fiche de 9-4-2 à la maison. L'Impact a un dossier de 4-6-3 à l'étranger.

Marco Schällibaum devra revoir sa stratégie puisque le Brésilien Felipe purgera une suspension automatique en raison des cinq cartons jaunes qu'il a accumulés. L'entraîneur opte depuis quelques matchs pour une formation de 4 défenseurs, 5 milieux de terrain avec Felipe au centre et un attaquant à la pointe (Di Vaio). C'est donc dire que la porte s'ouvre pour Blake Smith et Collen Warner.

La défaite face aux Whitecaps en tête

Les équipes qui luttent pour une place en séries sont souvent les plus dangereuses. Et l'Impact l'a appris à ses dépens devant les Whitecaps, 6es de l'Association de l'Ouest. Ces derniers sont partis du stade Saputo avec une victoire de 3-0 et les trois points en poche.

Les Montréalais auront à faire face à une situation similaire. Le Fire est au 6e rang de l'Association de l'Est, à un point d'une place en séries.

Di Vaio ne sera pas le seul fin marqueur sur le terrain. L'attaquant Mike Magee sera en uniforme. Il a déjà trouvé le fond du filet 16 fois. Les joueurs de Schällibaum devront aussi avoir à l'œil le joueur désigné Juan Luis Anangono. À ses deux derniers matchs, il a un but et une passe décisive.

PLUS:rc