NOUVELLES

Damas réitère la promesse de détruire son arsenal chimique

26/09/2013 11:23 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

Le président syrien, Bachar Al-Assad, renouvelle l'engagement de détruire son arsenal d'armes chimiques, au moment où le Conseil de sécurité de l'ONU progresse vers un accord sur ce dossier.

Bachar Al-Assad a expliqué à la chaîne vénézuélienne Telesur que son pays respectait généralement les conventions qu'il signait et que Damas ne ferait pas obstacle à la destruction de son arsenal d'armes chimiques. Dans cet entretien, le président syrien a aussi dit qu'il croyait toujours possible une intervention militaire américaine dans son pays.

Entre-temps à l'ONU, le Conseil de sécurité débat d'une résolution sur le désarmement chimique syrien qui serait acceptable tant pour les Occidentaux que pour la Russie, allié indéfectible de Damas.

La dernière version du texte ne contiendrait d'ailleurs pas de menace immédiate contre Damas. Il serait toutefois question d'un recours ultérieur à des sanctions, voire des frappes militaires, si le régime syrien se dérobait à ses engagements.

Dur coup pour l'opposition syrienne

Avec l'accord américano-russe sur le désarmement de Damas, conclu récemment à Genève, la perspective d'une frappe en Syrie s'éloigne, au grand désespoir de la rébellion sur le terrain.

L'opposition syrienne vient d'ailleurs de subir un dur coup avec la rupture de 13 factions rebelles. Ces groupes influents ont rompu leurs liens avec l'opposition politique et ont formé une nouvelle alliance avec un groupe lié à al-Qaïda.

Cette radicalisation d'une partie de l'insurrection donne raison aux Occidentaux qui s'opposent à un armement des rebelles. Elle pourrait aussi désavantager l'opposition syrienne face au régime syrien, s'il devait y avoir des négociations de paix.

D'après les informations d'Anyck Béraud

PLUS:rc