NOUVELLES

Claire Lebel s'oppose à la tenue du concours de Mini-miss Laval

26/09/2013 11:40 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada

La candidate à la mairie de Laval Claire Lebel exhorte les organisateurs de Mini-miss Laval, un concours de beauté pour fillettes, d'annuler l'événement.

Interpellée par la controverse qui entoure la tenue de cet événement à Laval, la chef du parti Option Laval a exprimé publiquement son désaccord avec ce genre d'événement.

« J'invite les parents, les hôtes et les organisateurs à ne pas succomber à la tentation de tenir ce type d'événements, inapproprié pour de jeunes filles qui n'ont même pas encore atteint la puberté », poursuit la chef d'Option Laval.

Bien que la tenue d'un tel concours de beauté soit permise par les règlements municipaux, Mme Lebel affirme que ce type d'événement ne correspond pas aux « valeurs lavalloises ».

« Les organisateurs ont choisi délibérément de garder le lieu secret, car ils sont conscients de la controverse qui en découle. Les promoteurs et les hôtes sont libres de tenir ce genre d'événement, mais je les invite à s'interroger sur les conséquences que ces concours peuvent avoir sur nos enfants », conclut la candidate à la mairie de Laval.

La tenue de ce concours de beauté, qui doit se tenir pour la première fois au Québec au mois de novembre à Laval, suscite de vives réactions.

Une pétition lancée par la militante féministe Léa Clermont-Dion a récolté plus de 15 000 signatures en quelque 24 heures.

LIRE AUSSI:

»Levée de boucliers contre un concours de beauté pour enfants au Québec

» Les concours de mini-miss interdits en France

INOLTRE SU HUFFPOST

Pétition contre un concours de mini-miss: les réactions