NOUVELLES

Charlevoix : Plus de 14 000 personnes participent à la Grande secousse

26/09/2013 07:58 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

La terre a tremblé de façon symbolique jeudi matin dans Charlevoix. La région organisait une simulation d'un fort tremblement de terre de magnitude 6,5.

À 10 h 36, toutes les écoles, les hôpitaux, les entreprises et la population de Petite-Rivière-Saint-François jusqu'à Baie-Sainte-Catherine étaient invités à mettre en pratique les mesures d'urgence lors d'un important séisme.

Plus de 14 000 personnes y ont participé. 

Le signal du tremblement de terre fictif a été envoyé par la radio communautaire. Un bruit fort a été diffusé pendant une minute pour signifier aux participants de mettre en pratique les mesures d'urgence. La façon de se protéger qui est reconnue comme étant la plus sécuritaire est de se réfugier sous un bureau et de s'agripper.

La Grande Secousse s'inspire du Shake Out, qui se déroule un peu partout dans le monde, en Californie notamment. C'était la première fois qu'une région du Québec prenait part à l'exercice

« On sait qu'il y a un potentiel de tremblements de terre dans Charlevoix, mais pour la première fois les gens passent de la sensibilisation à la préparation. C'est formidable. Si jamais ça arrivait, les gens sauront quoi faire », indique Maurice Lamontagne, sismologue chez Ressources naturelles Canada, qui a participé à l'exercice.

Charlevoix est l'une des régions les plus propices aux séismes dans l'est du Canada avec environ 250 tremblements de terre enregistrés chaque année. Sur ce nombre, seulement deux ou trois sont ressentis par la population.

Maurice Lamontagne affirme qu'un fort séisme de magnitude six peut se produire environ à tous les 75 à 100 ans et peut causer des dommages matériels.

« Quand vous tombez dans les magnitudes 6, on tombe dans les ligues majeures des tremblements de terre. Ça sera beaucoup plus intense, ça durera beaucoup plus longtemps. C'est pour ça qu'on doit se protéger si on est à l'intérieur », a -t-il expliqué.

L'an dernier, plus de 19 millions de personnes ont participé à l'exercice dans le monde.

PLUS:rc