NOUVELLES

Therrien confirme que Bournival et Tinordi amorceront la saison chez le Canadien

26/09/2013 10:12 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST
Getty
MONTREAL, CANADA - MAY 3: Jarred Tinordi #42 of the Montreal Canadiens skates against the Ottawa Senators in Game Two of the Eastern Conference Quarterfinals during the 2013 NHL Stanley Cup Playoffs at the Bell Centre on May 3, 2013 in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Laplante/Freestyle Photo/Getty Images)

MONTRÉAL - Le Canadien n'a pas fait languir les jeunes aspirants longtemps, après avoir mis fin à son calendrier préparatoire par une courte victoire de 3-1 face à l'équipe B des Sénateurs d'Ottawa, au Centre Bell.

L'entraîneur Michel Therrien a confirmé que l'attaquant Michaël Bournival et que le défenseur format géant Jarred Tinordi amorceront la saison à Montréal.

«Michaël a connu un très bon camp. Il le mérite amplement, a affirmé Therrien. Il a fait preuve de constance, a montré de bonnes habitudes de travail, beaucoup de détermination et de vitesse, il nous a surpris. Nous voulions que les jeunes nous rendent les décisions plus difficiles à prendre. C'est ce qu'il a fait.»

Bournival s'est bien tiré d'affaire tant à la position d'ailier que de centre et dans toutes les situations, comme ç'a été encore le cas jeudi.

Avant d'apprendre l'heureuse nouvelle, le patineur de Shawinigan s'était dit satisfait du camp qu'il avait connu, ajoutant qu'il ne baisserait pas les bras peu importe quelle serait la décision de l'organisation.

Pour ce qui est de Tinordi, Therrien a souligné qu'il a été en mission au camp et qu'il a préconisé le style physique qu'on souhaitait le voir jouer.

Il est trop tôt pour dire si Bournival et Tinordi seront de la formation, mardi, à l'occasion du match inaugural de la 105e saison du Tricolore contre les Maple Leafs de Toronto.

Le dur à cuire George Parros a reçu le feu vert des médecins pour renouer avec l'action et on peut avancer que Therrien va vouloir avoir recours à ses services face aux Maple Leafs.

«On a analysé tous les scénarios possibles. Nous allons jouer avec le casse-tête. Beaucoup de choses peuvent arriver d'ici à mardi», a répondu Therrien, quand on lui a posé la question.

Le Canadien tramerait-il un échange ou un mouvement de personnel important? On a en tout cas confirmé à l'issue de la soirée les retranchements de l'attaquant Gabriel Dumont et du défenseur Nathan Beaulieu, cédés au camp des Bulldogs de Hamilton.

Pour revenir à la performance peu concluante de l'équipe jeudi, Therrien en a fait peu de cas.

«À ce stade de la saison, l'exécution est moins bonne et le rythme plus lent qu'en milieu de saison. C'est la même chose pour toutes les équipes. L'important, c'est d'être prêt pour le premier match et nous le serons.»

Alex Galchenyuk, Tomas Plekanec et Max Pacioretty ont été les marqueurs du Tricolore, qui termine sa série de sept matchs préparatoires avec un dossier de 3-3-1. Daniel Brière prend ses aises et il a contribué deux aides. Le capitaine Brian Gionta en a récolté une, à sa première sortie.

Cory Conacher a fourni la réplique des Sénateurs, vainqueurs 5-2 de l'équipe B du Canadien la veille à Ottawa.

Plus occupé que Craig Anderson, qui a stoppé 22 tirs, Carey Price a été solide en effectuant 29 arrêts.

Le Tricolore a trois bonnes journées d'entraînement devant lui, suivant la journée de congé de vendredi, avant d'amorcer la saison.

Incohésion

En regardant l'équipe en première période, on se disait justement qu'elle n'aurait pas suffisamment de temps afin d'être prête à entreprendre la saison.

Les «Rouges» manquaient cruellement de cohésion, en plus de jouer avec mollesse. La séquence du but de Conacher, à 5:09, a été un microcosme de leur médiocre exécution.

Après avoir résisté à plusieurs situations d'infériorité, le Canadien a repris un peu de couleurs vers la fin de l'engagement initial. En empêchant la rondelle de quitter le territoire ennemi, Galchenyuk a été le maître d'oeuvre de sa réussite, à 17:42. La passe de Brière, en provenance de derrière le filet, a mystifié Anderson.

Le rôdage s'est accentué à compter de la deuxième période, il pouvait difficilement en être autrement. Le trio de Lars Eller, avec les jeunes Galchenyuk et Brendan Gallagher, a connu de belles poussées.

«Ce trio a disputé son meilleur match du camp, a affirmé Therrien. J'ai eu une discussion avec les trois avant le match, et ils ont bien répondu à l'appel. Ils ont joué comme ils doivent le faire. C'est un pas dans la bonne voie.»

Plekanec a réussi l'unique but du tiers, à 18:06. Sa frappe haute décochée du cercle d'engagement à la droite du gardien a surpris Anderson du côté rapproché.

En troisième, Pacioretty a doublé l'avance, à 11:14, en complétant une autre belle pièce de Brière.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des célébrations de la coupe Stanley à Montréal