NOUVELLES

Séisme au Pakistan : des villages entiers ravagés

25/09/2013 07:16 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

L'armée pakistanaise a déployé des centaines de soldats et des médecins dans une région reculée du pays pour porter secours aux rescapés d'un puissant tremblement de terre survenu mardi qui a fait des centaines de morts et de blessés.

Le séisme d'une magnitude de 7,7 a détruit des villages entiers du Baloutchistan, une province pauvre du sud-ouest du Pakistan. Presque toutes les maisons faites de boue se sont effondrées. Selon les autorités, plus de 300 000 personnes ont été affectées par le séisme.

Le bilan dernier s'établit à au moins 350 morts.

L'armée a envoyé une centaine de médecins et 1000 soldats sur le terrain, et elle a installé un hôpital de brousse à Tarteej, un des villages les plus touchés.

Un porte-parole du gouvernement provincial, Muhammad Baledi, signale l'insuffisance des services de santé : « Il n'y a aucun endroit où nous pouvons traiter les blessés dans les hôpitaux locaux. Nous tentons de transférer les blessés graves à Karachi par hélicoptères et les autres dans districts voisins ».

Le travail des secouristes a été freiné par la nuit, et les autorités craignent de retrouver encore des corps dans les décombres à la lumière du jour.

L'état d'urgence

Les autorités pakistanaises ont décrété l'état d'urgence dans une partie du Baloutchistan.

Selon le chef des services sismologiques pakistanais, Zahid Rafi, il s'agit là d'un séisme majeur, et il faut s'attendre à des répliques.

L'institut américain de géophysique (USGS) a lancé une alerte rouge, car à son avis il est probable que le nombre de victimes soit élevé. L'institut souligne que par le passé, des séismes de cette magnitude « ont nécessité des réponses nationales ou internationales ».

Apparition d'un îlot

Un gigantesque monticule de roches a surgi de l'eau après le séisme, au large de la côte de la mer d'Arabie, en face du port de Gwadar. L'îlot fait environ 30 m de haut et 60 m de large.

Le tremblement de terre a été ressenti dans les grandes villes du sud du Pakistan comme Karachi, et même à Ahmedabad, en Inde, et dans l'est de l'Iran.

En 2005, un séisme de magnitude 7,6 au Cachemire, dans le nord-est du pays, avait fait 73 000 morts et privé de foyers des millions de personnes. Il s'agit là d'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire du Pakistan.

PLUS:rc