NOUVELLES

Pageau, une place à confirmer

25/09/2013 12:02 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Laisser une bonne première impression dans la Ligue nationale est une chose. Y rester en est une autre. Les partisans du Canadien l'ont réalisé l'an passé avec Louis Leblanc et cette année avec Gabriel Dumont.

Jean-Gabriel Pageau, lui, ne semble pas avoir connu ce problème. L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa continue à impressionner au présent camp d'entraînement. Et il aura la chance d'en rajouter mercredi soir, en match préparatoire, contre le Canadien.

Pageau, rappelons-le, a été élevé au statut de héros dans le 613 la saison dernière. Ses deux buts en saison avaient été des buts gagnants, dont un dans le dernier match de l'année contre les Bruins de Boston. Mais les « Pageau, Pageau, Pageau » dans ce qu'on appelait jadis la Place Banque Scotia ont résonné très fort dans le match 3 de la série contre le Tricolore, quand il a inscrit un tour du chapeau.

Malgré cette fin de saison enviable, l'ancien des Olympiques de Gatineau n'a pas reçu de passe-droit. Il a participé au camp des recrues, où il a été le meilleur des siens avec trois buts et trois passes en trois matchs.

« Ils ne m'ont pas fait de promesses, a répondu le choix de 4e tour des Sénateurs en 2011. J'ai travaillé fort cet été et je suis arrivé prêt pour le camp. Je me bats encore pour un poste. L'an dernier, on m'a dit qu'il n'y aurait rien d'acquis pour moi. »

Quand on regarde la formation des Sénateurs, on réalise vite qu'il n'y a rien d'acquis pour le petit numéro 44. Onze attaquants ont en poche des contrats à un volet. À cela s'ajoutent Pageau, Cory Conacher et Mika Zibanejad, tous trois avec des contrats de recrue.

« Non, je n'ai pas regardé ça. Je veux juste offrir mon meilleur rendement tous les jours. Je ne contrôle pas le reste », a rappelé Pageau.

Comme un vétéran

Mercredi, il pilotera un trio d'énergie avec deux des hommes forts des Sénateurs, Chris Neil et Matt Kassian. « Je suis soulagé de savoir qu'il va me défendre s'il se passe quelque chose », a lancé à la blague Kassian, un monstre de 106 kg (232 lb), au sujet de son centre de... 78 lg (172 lb)!

Plus sérieusement, Kassian voit déjà en Pageau un joueur de la Ligue nationale.

« Il a fait ses preuves, il a montré qu'il peut marquer des buts dans cette ligue, explique le sympathique attaquant. Il est assez travaillant pour le faire à temps plein. Mais ce n'est pas à lui ou à moi de trancher, ça se décide au-dessus de nos têtes. »

Et quand on demande à l'entraîneur-chef s'il voit une recrue ou un joueur de la LNH...

« Je vois les deux, a répondu Paul MacLean. Mais il a été très constant, et pour un joueur de la LNH, la constance est la chose la plus difficile à trouver, et la plus importante. C'est ce qui définit un joueur LNH : à quel point tu peux élever ton niveau, et avec quelle constance tu peux y rester. »

PLUS:rc