NOUVELLES

Les certitudes confirmées

25/09/2013 10:06 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Quand la performance la plus spectaculaire de la soirée est réalisée à l'hymne national, c'est généralement mauvais signe.

Lyndon Slewidge a tout donné sur la dernière note du Ô Canada, mais le spectacle a ensuite piqué du nez. Dans un Centre Canadian Tire plutôt coi, les Sénateurs se sont imposés 5-2 devant le Canadien, mercredi.

Clarke MacArthur, Bobby Ryan, Milan Michalek, Cory Conacher et Mika Zibanejad ont touché la cible pour les Sénateurs, dont la formation ressemblait drôlement à celle que l'on verra en saison. Craig Anderson, Jason Spezza et Jared Cowen étaient essentiellement les seuls vétérans absents.

À l'opposé, le Canadien a utilisé tous ses jeunes encore au camp, de même que le gardien numéro 2, Peter Budaj. Et Travis Moen, un des 3 patineurs du CH avec plus de 200 matchs d'expérience dans la LNH, a été expulsé en deuxième période, après une bagarre contre Fredrik Claesson. Dans ces circonstances, il ne fallait pas s'attendre à un classique chaudement disputé.

« C'est une bonne expérience pour eux, pour voir sur quoi ils doivent travailler. C'est important qu'ils voient ce qu'est le tempo d'une bonne équipe », a indiqué l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien.

« Il n'y a rien de mal à apprendre à la dure », a-t-il ajouté, dans le volet anglais de son point de presse.

« On ne pensait pas au fait que nous avions une équipe jeune, a toutefois dit Brendan Gallagher, un vieux routier dans les circonstances. Les gars qui jouaient sont de très bons joueurs. Ce qui nous a fait mal, ce sont plutôt les erreurs. »

Magnus Nygren et Raphael Diaz ont marqué pour le Tricolore. Du reste, le gardien des Sénateurs Andrew Hammond, remplaçant de dernière minute de Nathan Lawson, a habilement tenu le fort. Hammond a bloqué 24 rondelles.

Le couperet approche

Les joueurs qu'on ne croyait pas prêts pour la Ligue nationale ne semblaient pas plus l'être. Et ceux que l'on croit près du but n'en sont pas plus loin.

Les défenseurs Nathan Beaulieu, Greg Pateryn et Darren Dietz ont tous trois connu une soirée pénible et en étaient possiblement à une dernière sortie avant de poursuivre leur apprentissage à Hamilton. Le Tricolore retranchera d'ailleurs des joueurs jeudi.

Beaulieu en était toutefois à un premier match préparatoire, après avoir été ralenti par une blessure à une épaule. Il s'est dit satisfait de sa performance.

« Je crois avoir bien joué. Le résultat n'était pas ce qu'on voulait. Mais étant donné que je n'avais pas joué depuis deux semaines et qu'ils comptaient plusieurs vétérans, j'étais assez satisfait », a commenté Beaulieu, joueur le plus utilisé dans son camp (26:31).

Jarred Tinordi, lui, comme plusieurs de ses coéquipiers, n'a pas livré sa meilleure performance. Mais avec Douglas Murray toujours pas prêt, reste à voir s'il pourra se reprendre jeudi à Montréal, dans le dernier match préparatoire.

À l'avant, Michaël Bournival a continué à se démarquer pour les bonnes raisons, et ce, même s'il s'est retrouvé sur la patinoire pour trois buts des Sénateurs. Sa vitesse lui a une fois de plus permis de créer de la turbulence en zone offensive.

Contrairement à Beaulieu, toutefois, il s'autoflagellait dans le vestiaire après la rencontre.

« C'était mon moins bon match du camp, a dit le jeune homme de Shawinigan. Pour garder ma place, je ne peux pas me permettre des matchs comme ça. J'espère pouvoir me reprendre demain. »

Les vétérans ont eux aussi connu leurs déboires. Mike Blunden s'est fait contourner comme un joueur bantam par Erik Karlsson sur le but de Zibanejad, tandis qu'Alex Galchenyuk et Lars Eller ont tous deux interrompu des avantages numériques au Canadien en prenant des punitions en zone offensive.

Le CH conclut son calendrier préparatoire jeudi, à Montréal, contre ces mêmes Sénateurs. Therrien a assuré qu'il présenterait une formation plus riche en expérience.

À noter

  • Ryan a été sonné en deuxième période et a brièvement quitté le match. Il est revenu pour la fin de la période, mais n'a pas joué au dernier tiers. Paul MacLean a dit qu'il s'agissait d'une mesure préventive.

  • Karlsson a amassé trois passes dans la victoire. Conacher, Michalek et MacArthur ont ajouté une aide en plus de leur but.

  • Deux autres combats ont éclaté, en plus du duel Moen-Claesson, dans ce qui était la première rencontre entre les deux équipes depuis les dernières séries. Chris Neil et Nick Tarnasky en sont venus aux coups au premier vingt, et Neil en a remis en période médiane, cette fois contre Ryan White, pendant que Moen et Claesson réglaient leurs comptes.

PLUS:rc