NOUVELLES

La CAQ attaque André Boisclair

25/09/2013 10:18 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ) en matière de sécurité publique, Jacques Duchesneau, demande à la première ministre, Pauline Marois, de rappeler le délégué général du Québec à New York, André Boisclair et de le suspendre de ses fonctions en attendant « que la lumière soit faite » sur l'octroi d'une subvention qui bénéficiait à l'entrepreneur Paul Sauvé quatre jours avant les élections de 2003.

En mars 2003, l'Église unie a reçu une lettre d'engagement de 2,5 millions de dollars du ministère des Affaires municipales pour la réfection de l'Église St James, au centre-ville de Montréal, un projet piloté par l'entrepreneur Paul Sauvé.

La lettre précise que la subvention sera accordée « Sous réserve de l'obtention par l'Assemblée nationale des crédits nécessaires ».

Le ministre des Affaires municipales était alors André Boisclair, un ami personnel de M. Sauvé. C'est le Parti libéral qui a ensuite pris le pouvoir.

M. Duchesneau soutient que dans son poste de délégué général du Québec à New York, M. Boisclair représente l'État québécois et qu'il doit s'expliquer sur cette « subvention douteuse ».

PLUS:rc