Leur visage est décidé. Victimes de viol, ils ont décidé de ne plus se taire et brandissent aux yeux du monde une pancarte blanche pour crier leur douleur. Le projet photos Unbreakable a fait le tour du monde. Une photographe américaine, Grace Brown, a lancé ce projet en octobre 2011. Depuis, des milliers de photos sont visibles sur son tumblr.

Une parole aussi troublante et dérangeante pour le spectateur que salvatrice pour ces victimes. Ce projet a particulièrement marqué les États-Unis car la photographe s'est attachée à donner la parole à des victimes de viol dont la société ne reconnaissait pas forcément le statut de victimes. C'est le cas, par exemple, des étudiants des campus américain dans la série College ou des hommes.

Le site Buzzfeed a compilé 27 photos mettant en scène des hommes victimes de viol. Elles donnent à voir des hommes violés par leur copine, par un membre de leur famille, par un voisin ou un professeur. Dans les témoignages, une expression revient souvent «sois un homme». Une phrase utilisée par les violeurs pour demander à leur victime de ne pas pleurer et par leur entourage pour les contraindre au silence. Avec ces pancartes, ils sont enfin libre de s'exprimer.

Loading Slideshow...
  • "Je veux te montrer combien tu comptes pour moi"

  • "C'était un policier. Il a fait ce qu'il voulait. Il riait quand je pleurais."

  • "J'avais 20 ans. Ma décision de devenir transgenre n'était pas encore prise... Il avait 26 ans / Mon ami / J'avais confiance en lui. Il m'avait invité à une soirée. Il a mis quelque chose dans mon verre. Pendant l'agression, son ami a filmé. Quand je lui ai fait face quelques jours plus tard, il m'a dit : "Ce n'est pas parce que tu ne t'en souviens pas, que tu n'as pas aimé ça."

  • "Je tuerai tes soeurs." Mon beau père, le jour de mes 13 ans. Plus tard, j'ai compris qu'il leur avait dit la même chose"

  • "Personne ne doit savoir" à 5h du matin, dans la salle de bain commune, lors de mon sixième jour à l'université." Devinez quoi? Maintenant toute l'Université est au courant."

  • "Si tu le dis à quelqu'un, tu seras viré de l'école." L'assistant du professeur de taekwondo quand j'avais 11 ans. Je n'ai rien dit jusqu'à mes 31 ans. Honte et culpabilité."

  • "Tu ne sais pas ce que tu me fais".

  • "Si tu le dis à tes parents, on te frappera" mes deux meilleurs amis quand j'avais 8 ans.

  • "L'important c'est de ne pas être gêné et de ne pas avoir honte"

  • "Ne t'inquiète pas, généralement les garçons aiment ça".

  • "Tu es transsexuel? Oh non, ne t'infliges pas ça. Ne fais pas ça à ton corps. Personne ne veut d'un trans." Ma copine, avant de me violer (la première fois). "Tu vois? Tu es beau comme tu es."Ma copine, après m'avoir violé (la première fois).

  • "Chuuuut... Je prends soin de toi."

  • "Sois une gentille fille. Ne dis rien, d'accord?" Silence

  • "On n'a pas besoin de coucher ensemble... Laisse-moi t'offrir un autre verre."

  • "Si tu le dis à quelqu'un, je te tuerai."

  • "J'aurais tellement aimé que tu sois une fille."

  • "Je veux que tu te défendes."

  • "Comment une fille peut violer un garçon?" Presque que tous les gens à qui j'ai essayé d'en parler pendant les 4 années qui ont suivi. "Sois un mec" ma fiancée d'alors en réponse à la crise de panique que j'ai fait lorsque j'ai revu la fille qui m'avait violé 8 ans plus tôt.

  • "Je pensais que tu ne te rappellerais de rien de tout ça."

  • "Tu es un mec, tu ne peux pas dire non à une fille comme moi" février 2013.

  • "Tu es mon petit chouchou." "Promets-moi de ne le dire à personne" "Si ça fait du bien, pourquoi est-ce si mal"

  • "Tu ne peux pas le dire à ta mère et à ton père, d'accord?" Mon cousin, 17 ans, j'avais 4 ans.

  • "C'était le fils de mes voisins du bas. J'avais 8 ou 9 ans. Il avait 17 ou 18 ans. Je n'arrive pas bien à me souvenir. Mais je me souviens m'être retrouvé sur le dos et fixé le plafond. Comment cela est arrivé? "Hey, tu veux t'amuser?"

  • "C'est bon... Tous les frères font ça... Ça s'appelle s'entraîner."

  • "Amène ton frère!" "Tu es un si jolie fille..." "Arrête de geindre. Et si tu le répètes à quelqu'un. Je tuerai ta mère."

  • "Les hommes ne peuvent pas se faire violer" Quand je l'ai dit à quelqu'un

  • "Sois un homme et fais-le!"

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.