NOUVELLES

Un pesticide qui nuit aux abeilles est toujours approuvé au Canada

24/09/2013 01:16 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST
Alamy

MONTRÉAL - Un pesticide qui nuit aux abeilles et à la pollinisation est toujours approuvé au Canada. Équiterre a demandé à Ottawa de reconsidérer sa position, d'autant que l'Europe a déjà restreint l'utilisation du même produit.

La demande de surseoir à l'approbation du clothianidine est fondée sur plusieurs études qui ont démontré que ce pesticide utilisé sur les fruits, les pommes de terre et les pelouses est en cause dans les mortalités massives d'abeilles.

Les avocats de l'Association canadienne du droit de l'environnement et d'Écojustice, qui représentent plusieurs groupes environnementaux dont Équiterre et la Fondation David Suzuki, ont déposé un avis d'opposition à la ministre de la Santé, soutenant que ce pesticide devrait être banni au Canada.

Au cours des deux dernières années, les pesticides de la classe des néonicotinoïdes, dont fait partie le clothianidine, ont été associés à des cas de mortalités massives d'abeilles au Québec, au Manitoba et en Ontario.

Ces produits affectent la capacité des abeilles à rechercher leur nourriture et les empêche de retrouver leur ruche. Leurs fonctions métaboliques, immunitaires et reproductives sont aussi altérées.

Santé Canada a soumis une proposition de mesures d'atténuations pour les semences de soya et de maïs traitées aux néonicotinoïdes. Le tout est soumis aux commentaires. Ce geste est qualifié d'insuffisant par les organisations environnementales qui réclament un bannissement complet de tous les usages agricoles du clothianidine.

Isabelle St-Germain, directrice générale adjointe d'Équiterre, affirme que l'usage de ces pesticides représente une véritable menace agricole.

«Considérant que l'agriculture est un secteur économique d'importance pour le Canada, notre gouvernement a le devoir de protéger cette industrie et d'assurer du même coup la sécurité alimentaire des Canadiens», a-t-elle soutenu.

La presque totalité des plantes à fleurs ont besoin des pollinisateurs pour survivre. Un déclin des pollinisateurs risque d'avoir un impact direct sur les rendements agricoles.

INOLTRE SU HUFFPOST

100 Most Threatened Species