NOUVELLES

Justin Trudeau n'est pas opposé au projet de transport pétrolier vers Churchill

24/09/2013 06:13 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST

De passage à Brandon, au Manitoba, en vue d'élections partielles, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, s'est prononcé mardi sur des sujets touchant la population de la province.

« Je suis toujours ouvert à n'importe quel projet, mais j'exige un niveau de responsabilité sur les impacts environnementaux, mais aussi l'implication citoyenne et de nos Premières Nations pour s'assurer que c'est un projet qui a de l'allure », a répondu Justin Trudeau à la question lui demandant sa position sur le projet d'OmniTRAX Canada de transporter par train trois millions de barils de pétrole par an jusqu'au port de Churchill.

Le gouvernement manitobain a récemment manifesté son opposition à ce plan d'OmniTRAX Canada dont le tout nouveau président n'est autre que l'ancien député fédéral conservateur de Brandon-Souris, qui devra être remplacé lors d'une élection partielle dont la date n'a pas encore été annoncée par le premier ministre Stephen Harper.

Le chef libéral en a profité pour appuyer son candidat dans cette circonscription, Rolf Dinsdale.

Par ailleurs, Justin Trudeau a de nouveau réclamé une enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou disparues.

Mercredi, le chef du Parti libéral du Canada sera dans la circonscription de Provencher dans laquelle une élection partielle doit être déclenchée avant le 8 décembre pour trouver un successeur à Vic Toews qui a démissionné au début du mois de juillet, après 13 ans au service des électeurs de cette circonscription.

Terry Hayward, un fonctionnaire à la retraite sera le candidat libéral pour cette partielle.

Les libéraux détiennent à l'heure actuelle une seule des 14 circonscriptions fédérales de la province, celle de Winnipeg Nord. Les conservateurs ont remporté 11 sièges manitobains aux dernières élections générales, contre 2 pour le NPD.

PLUS:rc