Rien n'échappe à l'attraction d'un trou noir. Pas la matière, pas la lumière, pas le son.

On sait que les trous noirs existent dans les confins de l'univers, et ils ont fasciné et éduqué les scientifiques depuis leur découverte théorique puis empirique.

Il semble toutefois que ces derniers n'auront plus à utiliser de radiotélescopes et autres appareils cosmiques pour étudier les trous noirs...

Des chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Zurich et de l'Université de Miami affirment en effet qu'il y a des trous noirs parmi nous, sur Terre, ou du moins des maelstroms gigantesques dans l'océan Pacifique qui ont exactement les mêmes comportements que les trous noirs.

Essentiellement, ils affirment que ce qu'un trou noir fait à la lumière dans l'espace, un maelstrom le fait à l'eau. Les maelstroms en question sont généralement plus gros qu'une ville de taille moyenne et ils capturent des milliards de tonnes d'eau de mer de façon si efficace que rien ne peut s'en échapper, et les scientifiques découvrent de tels maelstroms presque quotidiennement!

Dans une publication parue dans le Journal of Fluid Mechanics un peu plus tôt ce mois-ci, George Haller, professeur à de l'École polytechnique fédérale de Zurich et Francisco Beron-Vera de l'Université de Miami affirment qu'ils ont élaboré une méthode pour définir et suivre ces maelstroms, une chose qui n'avait encore jamais été faite.

Jusqu'à maintenant, les turbulences naturelles des océans empêchaient de définir avec précision de vastes étendues d'intense énergie, mais les chercheurs ont réussi, grâce à l'analyse d'imagerie par satellite, à identifier sept types de trous noirs parmi un groupe de maelstroms qui font régulièrement leur apparition à la pointe de l'Afrique.

ocean black holes
(Illustration: G. Haller / ETH Zurich)

Leur conclusion: ces maelstroms ont exactement les mêmes propriétés mathématiques que les trous noirs. Ils déplacent des fluides à l'intérieur de boucles tellement étanches qu'ils ont pu déterminer que certains d'entre eux pouvaient contenir les mêmes eaux sans en laisser échapper une seule goûte pendant près d'un an.

Cette stabilité impressionnante confère donc à ces maelstroms des caractéristiques qui les rendent comparables à des moyens de transport: tout ce qu'ils contiennent — des plus petits micro-organismes au pétrole en passant par de l'eau plus chaude — est ainsi transportée parfaitement intacte sur des centaines de kilomètres, jusqu'à ce qu'ils perdent leur énergie et se dissipent.

Comme le notent les auteurs de cette étude, «ils créent des oasis mouvantes qui ont un impact important sur la chaîne alimentaire et les changements climatiques grâce à leur transport sur de longues distances d'eau à la température et à la salinité différentes.»

ocean black holes

En mettant en lumière ces «trous noirs» (sans mauvais jeu de mots), les chercheurs croient qu'ils pourront approfondir nos connaissances sur le transit de la pollution, en plus d'offrir des pistes de solution pour ralentir la fonte globale des glaces.

Vous pouvez lire l'étude complète, en anglais, en cliquant ici.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • Mount Rushmore

    The Yellowstone super-volcano has erupted, burying much of the western U.S. under heavy ash. Here, a group of scientists brave the conditions to examine Mt. Rushmore. Meanwhile a nuclear winter has settled over earth, lowering temperatures and causing mass die-offs of crops and animals world-wide.

  • London

    Rising sea levels due to global warming slowly inundate low-lying cities such as London...

  • Miami

    ...and Miami.

  • Solar Flare

    A massive solar flare cooks the earth. We've already suffered the effects of solar flares many times in the past: they have been responsible for many massive power failures.

  • Manhattan

    A swarm of meteors -- perhaps the remnants of a disintegrated comet -- slams into New York. One has already made a crater this size in Arizona.

  • Nuclear Destruction

    It's entirely possible we may bring about our own destruction.

  • Tokyo

    A Godzilla-sized earthquake strikes Tokyo, catastrophically leveling the city.

  • Statue Of Liberty

    The collapse of an underwater mountain in the Azores sends a tidal wave thundering into New York harbor.

  • Frozen Liberty

    The passing of a rogue planet disrupts earth's orbit, sending it millions of miles further into space...and further from the sun.

  • Washington D.C.

    There are any number of apocalypses we don't have to worry about, although every year someone dreams up some new fantasy. A persistent one is the devastation that will be caused by a close approach of Planet X, aka Niburu. Fortunately, Niburu is entirely imaginary.

  • Giant Sun

    Three billion years from now, the sun will balloon into a vast red giant star. It will gradually absorb the nearer planets, roasting the earth as its red-hot surface draws nearer. As seas evaporate and mountains melt, the last remaining human artifact is, ironically, a Mayan stele.

  • Asteroid Impact

    The impact of an asteroid today -- the size of the one that killed off the dinosaurs -- would have just as devastating an effect on life today. Like the eruption of a super-volcano, vast amounts of ash and dust thrown into the upper atmosphere will shield the earth from the light and warmth of the sun and a winter will set in that will last for years.

  • Black Hole

    A black hole strays past the earth, sucking our planet into oblivion.

  • Gamma Ray Burst

    A nearby star erupts, sending a beam of gamma rays zapping toward earth. Some 450 million years ago a similar event occurred and nearly 60 percent of all life on earth died.

  • Galaxies Collide

    In about 4 billion years our galaxy and the Andromeda Galaxy will run headlong into one another. The two galaxies will unwind one another and finally merge into a giant elliptical mass of stars. In the process, the sun and its planets may be flung into intergalactic space.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.