NOUVELLES

Le « super typhon » sème le chaos en Chine

23/09/2013 12:20 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

Le typhon Usagi a fait au moins 25 morts dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, a rapporté la télévision nationale.

Deux personnes ont péri, écrasées par un arbre, alors qu'un autre villageois a été tué par des chutes de verre.

La tempête a touché terre un peu après 19 h 30, dimanche soir (7 h 30, heure de Montréal). La tempête a passé plus au nord que prévu, évitant presque Hong Kong.

C'est la plus puissante tempête tropicale de l'année dans le monde. Le « super typhon » est accompagné de pluies torrentielles et de vents qui soufflent à 165 km/h.

Transports paralysés

Dans la capitale de la province, Canton, tous les trains à grande vitesse ont été annulés. Il en a été de même pour des centaines de vols au départ de Canton et Shenzhen.

Toute la journée, dimanche, le trafic maritime et aérien a aussi été paralysé à Hong Kong. Des milliers de voyageurs sont d'ailleurs coincés à l'aéroport, qui est l'un des plus achalandés dans le monde.

D'ailleurs, les retards accumulés sont si importants que les voyageurs ont peu de chance de quitter l'ancienne colonie britannique dans la journée de lundi.

Usagi, qui signifie « lapin » en japonais, devrait maintenant faiblir en poursuivant sa trajectoire vers le nord-ouest, au-dessus de la Chine.

Destruction dans son sillage

Avant de toucher le continent, le typhon Usagi avait frappé Taïwan et les Philippines, où deux personnes sont mortes.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les vents atteignaient 250 km/h, dans le nord des Philippines.

À Taïwan, 3000 personnes ont été évacuées. Des villageois coincés dans des régions inondées ont été secourus par l'armée.

Cette région du monde est souvent frappée par des tempêtes tropicales.

Les inondations et les glissements de terrain causés par le typhon Bopha, l'an dernier, ont fait plus de 1800 morts et disparus, et ont déplacé près d'un million de personnes dans le sud des Philippines.

En 2009, 600 personnes sont mortes, la plupart ensevelies dans des glissements de terrain, en raison du typhon Morakot à Taïwan.

À Hong Kong, les normes de construction très strictes protègent la population. La dernière grande tragédie reliée à un typhon remonte à 1962, 130 personnes étaient mortes à cause du typhon Wanda.

PLUS:rc