NOUVELLES

Laval : le PSC veut rencontrer les tuteurs de la Ville

23/09/2013 12:13 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

Le Parti au Service des Lavallois (PSC) demande une rencontre avec les tuteurs de la Ville de Laval qui s'apprêtent à pourvoir des postes à la mairie de la ville.

En conférence de presse lundi matin, le chef du PSC et candidat à la mairie, Robert Bordeleau, a expliqué qu'il s'opposait à ce que les tuteurs nommés par le gouvernement du Québec à la tête de la Ville embauchent un directeur général et un directeur du service du greffe si peu de temps avant les élections.

Selon M. Bordeleau, en cas de litige avec le futur conseil municipal, qui sera élu le 3 novembre prochain, les coûts affectés au départ des ces employés pourraient être très élevés.

La présence de tuteurs à la tête de la Ville de Laval pour une durée indéterminée au-delà des élections, tel que décrété par le gouvernement du Québec, dérange certains candidats à la mairie, dont Robert Bordeleau et également Marc Demers, du Mouvement lavallois.

Selon les deux candidats, le fait que le gouvernement maintienne la Ville sous tutelle au-delà des élections et que les tuteurs aient préséance sur les décisions des futurs élus constitue une entorse à la démocratie.

Selon le quotidien La Presse, l'équipe de tutelle de la Ville s'apprêteraient à fixer le budget 2014 de la Ville, qui serait ainsi imposé à la nouvelle administration municipale.

Rappelons que le gouvernement du Québec a mis la Ville de Laval en tutelle le 3 juin dernier à la suite de la suspension son directeur général, Gaétan Turbide.

Québec prévoit garder Laval sous tutelle un certain temps après l'élection pour assurer une transition efficace vers la nouvelle administration.

Aucune date n'a été avancée par le ministre des Affaires municipales, des Régions et Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, en ce qui a trait à la levée de cette tutelle.

PLUS:rc