BIEN-ÊTRE

L'élevage animal à petite échelle, pas si vert que ça?

23/09/2013 01:15 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST
Getty
Cows Looking at Camera

Le professeur d’histoire et auteur de plusieurs livres, dont Just Food : Where Locavores Get It Wrong and How We Can Truly Eat Responsibly, James E. McWilliams, sera de passage à Montréal, le 26 septembre à l’Université McGill.

Fier défenseur du végétalisme comme réel moyen de manger de façon responsable, James E. McWilliams offre une conférence gratuite à ce sujet. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) notait dans un rapport paru en 2006 que l’élevage animal représente le plus grand responsable de l’émission de gaz à effet de serre, avec 18%, devant le transport avec 13%. Considérant la quantité d’eau et de terrain requis pour faire pousser les grains nourrissant les animaux et les élever, en plus de la quantité importante de méthane dégagé par les ruminants, comme la vache, pas étonnant que l’impact sur l’environnement soit si important.

Pour freiner les dégâts environnementaux que produit l’élevage industriel, sans délaisser tout produit d’origine animale, certains producteurs et consommateurs se tournent vers l’élevage à petite échelle. Une méthode n’utilisant pas d’antibiotiques de prévention ni de sous-produit animal dans la moulée, par exemple, ou laissant même les animaux gambader dans le pré. En plus de ces efforts, certains vont même jusqu’à diminuer leur consommation de viande, d’œufs et de produits laitiers sous le principe d’en manger moins, mais mieux, donc de meilleure qualité en ce qui a trait à l’environnement et la santé. Pour ce qui est de l’éthique animale, c’est une autre histoire.

Mais, au-delà des facteurs environnementaux, de plus en plus de gens délaissent tous produits animaux pour des raisons d’éthique. C’est d’ailleurs ce qui préoccupe James E. McWilliams. « En plus de ceux qui sont sur le point de prendre le virage végétalien, cette conférence s’adresse surtout aux consommateurs qui croient faire automatiquement un choix responsable en optant pour des aliments d’origine animale produits à petite échelle. Puisque c’est rarement le cas. » Dit-il.

Pour vous inscrire à la conférence gratuite de James E. McWilliams: http://www.eventbrite.ca/event/7634459875