NOUVELLES

Deux Canadiennes blessées dans l'attaque au Kenya seraient des adolescentes

23/09/2013 04:22 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

Une femme du Minnesota affirme que ses deux nièces, toutes deux citoyennes canadiennes de Toronto, ont été grièvement blessées lors de l'attaque terroriste contre un centre commercial au Kenya.

Selon ce qu'a confié Hodan Hassan à l'Associated Press, ses nièces, Fardosa Abdi, âgée de 17 ans, et Dheeman Abdi, âgée de 16 ans, faisaient des emplettes avec la domestique de la famille dans le centre commercial lorsque l'assaut a débuté.

La soeur de Mme Hassan lui a rapporté, depuis Nairobi, que Fardosa a subi deux chirurgies pour des blessures sévères à la jambe. Elle se trouvait toujours dans un état critique. Une balle a cassé la jambe de Dheeman et une explosion lui a blessé le bras. L'employée n'a pas été blessée.

Fardosa est la plus sévèrement blessée, vraisemblablement par une explosion de grenade et des balles, a détaillé Mme Hassan.

«Une de ses jambes est sévèrement blessée, a-t-elle dit. L'autre est brisée à quelques endroits et elle a perdu beaucoup de sang. (...) Il y a deux balles dans ses jambes et l'une d'elles a atteint l'artère principale de sa cuisse.»

Fardosa a visité sa tante cet été, et elle planifiait étudier en médecine, soit au Minnesota ou à l'université de Toronto.

«Cela brise le coeur de savoir qu'elle pourrait ne pas être capable de marcher à nouveau à cause du tort qui lui a été fait. Ce n'est même pas douloureux, (ce qu'on ressent) est au-delà de ça», a exprimé la tante des victimes.

Des membres de l'organisation terroriste al-Shabab, un groupe somalien lié à al-Qaïda, ont pris d'assaut le Westgate Mall de Nairobi samedi, faisant plus de 60 morts, dont deux Canadiens.

Des responsables ont confirmé que la diplomate Annemarie Desloges avait perdu la vie. Des médias et des usagers de Facebook ont identifié l'autre victime comme étant l'homme d'affaires vancouvérois Naquib Damji.

Des dizaines d'autres personnes ont été blessées, dont les deux soeurs Abdi de Toronto.

Pour l'instant, Fardosa Abdi est sous sédation et reçoit beaucoup de médicaments pour calmer la douleur, a dit Mme Hassan. Elle a cependant pu parler au téléphone à Dheeman, qui s'inquiétait beaucoup de sa grande soeur qui se trouve dans un hôpital différent.

«Elle est sous le choc et ne sait pas trop ce qui est arrivé, a rapporté Mme Hassan. Je lui ai parlé et les quelques mots qu'elle a dits étaient: 'Je vais bien, j'espère seulement qu'elle va bien'.»

D'après Mme Hassan, les deux adolescentes canadiennes ont déménagé il y a trois ans à Nairobi, où leur père possède une entreprise immobilière.

Al-Shabab est un groupe terroriste islamiste extrémiste qui a vu le jour dans l'anarchie qui a terrassé la Somalie après que des chefs de guerre eurent chassé du pouvoir un dictateur en 1991. Le groupe affirme avoir perpétré l'attaque pour se venger de l'entrée des forces kenyanes en Somalie en 2011.

INOLTRE SU HUFFPOST

Prise d'otages à Nairobi