NOUVELLES

Une réussite sur toute la ligne

22/09/2013 03:25 EDT | Actualisé 21/11/2013 05:12 EST

Près de 32 000 personnes ont pris d'assaut les rues de la métropole, dimanche, dans le cadre du Marathon de Montréal.

Il s'agit de 5000 participants de plus qu'en 2012, ce qui constitue un record et reflète la popularité grandissante de la course à pied dans le monde.

Moins jeunes, coureurs aguerris ou simples enthousiastes, tous ont attendu le grand départ.

« Je cours le demi-marathon pour la première fois. En fait, je cours par défi personnel. Le défi de se surpasser », a lancé la coureuses Véronique Pelletier.

Diane Noella Kiruhera, âgée de 15 ans, participe au programme Étudiants dans la course, dont le but est de promouvoir l'activité physique chez les jeunes de milieux à risques, à Montréal.

Après 11 mois de préparation, elle prend part à son premier marathon.

« Je suis stressée, j'ai peur, mais on m'a dit que ça allait bien aller, je leur fais donc confiance », a-t-elle affirmé.

Le temps était frais et la pluie tombait à grosses gouttes lorsque le tout s'est amorcé, à 8 h 30, avec l'épreuve-reine et le demi-marathon.

Après 2 h 30 min 15 s, David Savard-Gagnon, de Baie-St-Paul, est le premier à avoir croisé le fil d'arrivée.

« Ma marraine subit actuellement un deuxième cancer et j'ai pensé à elle. Je me suis dit, bon, aujourd'hui je vais me battre et après ça va être à elle de se battre », a déclaré le vainqueur. Il est d'ailleurs le premier Québécois à remporter le marathon de Montréal.

Vingt et une minutes plus tard, Nadia Bolduc, de Chicoutimi, est couronnée à son tour.

En l'absence de l'élite mondiale, Montréal a célébré un podium 100 % Québécois, chez les hommes comme chez les femmes.

« C'est extraordinaire! Je trouve que les gens s'identifient beaucoup plus aux Québécoises comme moi qui travaillent, qui ont une vie de famille, de couple, donc qui ont une vie équilibrée, davantage que des athlètes internationaux qu'on ne connaît pas », a expliqué Marie-Caroline Côté.

Des gens ordinaires, mais un exploit qui ne l'est pas.

D'après un reportage de Justine Boutet

PLUS:rc