NOUVELLES

L'opposition syrienne s'engage pour Genève 2, mais.

22/09/2013 05:28 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

Le président de la coalition de l'opposition syrienne, Ahmad Djarba, s'est dit prêt à participer à une conférence sur la paix à Genève si elle vise à instaurer un gouvernement de transition doté de pleins pouvoirs.

Cette proposition est contenue dans une lettre adressée au Conseil de sécurité des Nations unies par les opposants à Bachar Al-Assad et datée du 19 septembre.

Ahmad Djarba y « réaffirme sa volonté de s'engager dans une future conférence de Genève », mais « toutes les parties doivent accepter que le but de la conférence sera l'établissement d'un gouvernement de transition disposant de pleins pouvoirs exécutifs ».

Il s'agit du premier engagement clair de la coalition soutenue par les Occidentaux et certains États arabes de participer à cette conférence, dont l'idée est soutenue conjointement par les États-Unis et la Russie.

Jusqu'à présent, les opposants à Bachar Al-Assad avaient montré des hésitations à participer à cette conférence, notamment après les attaques à l'arme chimique contre un faubourg de Damas qui avaient fait des centaines de morts, le 21 août.

Reuters

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

PLUS:rc