NOUVELLES

À la soupe !

22/09/2013 12:02 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

En ce début d'automne, Moisson Québec, invite la population à se réchauffer le corps et le cœur en dégustant une bonne soupe au profit de l'organisme.

Les employés et les bénévoles de la banque alimentaire offriront la traditionnelle soupe populaire, toute la journée, dimanche, aux marchés publics de Sainte-Foy et du Vieux-Port de Québec.

« Tout au long de l'année, les maraîchers nous donnent les légumes. Pour souligner leur engament, à la fin de l'été, on prépare une bonne soupe qu'on partage avec les clients », explique la directrice de Moisson Québec, Hélène Côté.

L'activité permet également d'amasser des fonds pour l'organisme (chaque soupe est vendue 1,50 $), mais surtout de sensibiliser la population au fléau de la pauvreté.

La directrice note qu'il est important de parler de la misère en dehors de la période des fêtes, puisque les gens qui la vivent y sont confrontés à l'année. Hélène Côté indique, par ailleurs, que le mois de septembre, celui de la rentrée scolaire, représente généralement une période plus difficile financièrement pour beaucoup de familles.

À Québec, quelque 32 000 personnes font appel chaque mois à l'aide alimentaire. La directrice de Moisson Québec fait remarquer que le nombre de bénéficiaires n'augmente que légèrement chaque année, mais que la fréquence à laquelle ils recourent au service croît sans cesse.

« Les gens vivent la pauvreté de façon plus sévère. Ils ne recourent pas à l'aide alimentaire une ou deux fois par année, mais sur une base beaucoup plus régulière.

Alors que s'amorce la campagne électorale municipale, la directrice de Moisson Québec dit espérer que les élus joindront l'acte à la parole, et investiront pour venir en aide aux plus démunis, mais surtout, en amont, de sorte à prévenir la pauvreté. Les effets de la misère, dit-elle, coûtent plus cher à la société que les actions qui pourraient être menées pour s'en prémunir.

PLUS:rc