NOUVELLES

Premier débat des aspirants chefs d'Option nationale

21/09/2013 09:00 EDT | Actualisé 21/11/2013 05:12 EST

La polémique entourant le projet de charte des valeurs du gouvernement péquiste s'est invitée au premier débat des candidats à la direction d'Option nationale qui s'est déroulé samedi à l'Université Laval à Québec.

Trois candidats briguent le poste laissé vacant par Jean-Martin Aussant, qui a démissionné en juin dernier. Il s'agit de l'ancien député péquiste Jean-Claude St-André, de l'ancien commentateur politique Nic Payne et de Sol Zanetti, un enseignant de philosophie au cégep. 

Messieurs St-André et Payne se sont notamment donné la réplique sur la charte des valeurs proposée par le gouvernement Marois.

Selon M. Payne, le Parti québécois s'est enfermé dans un débat difficile et coûteux en temps et énergie, même s'il s'agit d'un débat important, alors qu'il ne s'agit pas d'une démarche indépendantiste.

Mais l'ex-député de l'Assomption est allé bien plus loin dans ses prises de position.

M. St-André a affirmé que le gouvernement du Québec souhaitait avec cette charte visait à « aller chercher des votes faciles à court terme » tout en ignorant la question constitutionnelle. Selon lui, cette charte ne tiendra pas la route devant la Cour suprême du Canada. Il propose donc qu'un gouvernement d'Option nationale, fraîchement élu, adopte immédiatement à l'Assemblée nationale « une constitution provisoire qui va mettre un terme à l'application de la constitution canadienne sur le territoire québécois ».

Une démarche questionnable selon Nic Payne, qui a ouvertement demandé si c'était « faisable? ».

Quant au troisième candidat à la direction du parti, Sol Zanetti, il voit dans le projet de charte du gouvernement péquiste une « laïcité à deux vitesses ». Selon lui, si on ne laïcise pas les institutions de façon uniforme, « on ne pourra pas empêcher des immigrants de se sentir personnellement visés par les mesures de la charte et cela est problématique pour le projet indépendantiste ».

Les candidats s'affronteront à nouveau dans trois autres débats d'ici le congrès du parti, le 26 octobre, à Montréal. C'est à cette occasion que sera élu le nouveau chef de la formation.

La Presse Canadienne

La charte des valeurs, un débat de société

PLUS:rc