NOUVELLES

Attentats meurtriers lors d'un service funéraire en Irak

21/09/2013 03:05 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

Un triple attentat à la voiture piégée visant une tente dressée pour un service funéraire a fait au moins 65 morts samedi dans le quartier chiite de Sadr City à Bagdad, apprend-on auprès de la police et des services médicaux.

Selon la police, une voiture piégée a explosé près de la tente dressée pour le service funéraire, puis un kamikaze s'est fait exploser au volant de sa voiture. Enfin, une troisième explosion s'est produite alors que la police, les pompiers et les ambulances arrivaient sur les lieux.

Le triple attentat, qui n'a pas été revendiqué, a également fait 120 blessés, ont indiqué les services médicaux.

« Une foule de gens se trouvaient dans la tente pour présenter leurs condoléances aux proches du disparu quand il y a eu une puissante explosion [...] qui m'a jeté à terre », a raconté Bassim Raheem, 35 ans.

« Quand j'ai tenté de me relever, il y a eu une autre explosion. Mes vêtements étaient couverts de sang et de morceaux de chair humaine... J'ai pensé que j'étais blessé mais je me suis rendu compte que j'étais couché dans une mare de sang, du sang qui n'était pas le mien. »

Des rescapés fous de douleur s'en sont pris à des policiers et à des pompiers qui voulaient les évacuer.

Attentats en série

Dans le nord de Bagdad, dans le quartier d'Ur, peuplé également en majorité de chiites, l'explosion d'une autre voiture piégée a fait au moins huit morts, a annoncé la police.

Six policiers ont par ailleurs été tués lors de l'attaque d'un commissariat à Baidji, à 180 km au nord de Bagdad.

Les violences politiques et religieuses en Irak connaissent une nette augmentation depuis plusieurs mois, conséquence des crispations entre majorité chiite et minorité sunnite que la guerre civile en Syrie voisine a encore accentuées.

Selon les Nations unies, environ 800 Irakiens sont morts dans ces violences le mois dernier.

Reuters

PLUS:rc