Une semaine, jour pour jour, après avoir empêché un homme de 30 ans de s’enlever la vie en se jetant du haut du pont Jacques-Cartier, Michel Barrette se retrouvait, hier, en présence des journalistes et de ses collègues de la série Le Gentleman à l’occasion du visionnement de presse de la fiction signée Anne Boyer et Michel d’Astous. Encore sous le choc des émotions vécues jeudi matin dernier, l’humoriste et comédien est revenu sur les événements, qui ont remué en lui beaucoup de souvenirs. Car lui-même avait tenté d’en finir, il y a tout juste 30 ans, et c’est son propre père qui l’avait sauvé de justesse.

« Aujourd’hui, j’aime encore plus la vie qu’il y a une semaine, a souligné Michel Barrette. J’apprécie, moi, le fait d’être vivant, et de ne pas avoir sauté, il y a 30 ans. Je remercie le ciel, et surtout, je remercie le jeune homme, qui a pris la bonne décision en changeant son plan et en décidant de vivre, tout simplement. »

« Depuis une semaine, je ne le lâche pas, a-t-il ajouté en souriant. À tous les jours, je lui parle, ainsi qu’à sa copine et à ses parents. Et tout va bien. Je dors tranquille; il ne remontera pas sur le pont… (sourire) »

Rappelons que l’animateur de l’émission quotidienne Pour le plaisir, à Ici Radio-Canada Télé, roulait sur le pont Jacques-Cartier, en direction de Montréal, jeudi dernier, vers 7h30, lorsqu’il a aperçu le jeune trentenaire, juché sur les barrières anti-suicide de la structure. Il a alors immobilisé son véhicule et entrepris de discuter avec lui pour le convaincre de descendre. Il y est finalement parvenu et l’a accompagné jusqu’à l’hôpital, en ambulance.

Pas de hasards

Pas encore en mesure de remettre en place tous les morceaux du casse-tête – il n’a aucun souvenir du déroulement des événements de ce jeudi pluvieux et n’a encore réécouté aucune des entrevues qu’il a accordées ce matin-là -, Michel Barrette estime néanmoins que la vie a peut-être voulu lui envoyer un message en mettant ce garçon sur sa route. Drôle de coïncidence, lui-même est né un 26 avril, tout comme l’amoureuse du jeune homme et le policier qui a pris la charge du dossier une fois le sauvetage effectué. Un hasard qui n’en est possiblement pas un.

« On était quatre personnes dans la pièce, et trois avaient la même date de naissance, a illustré Michel. Ça n’explique rien… mais ça explique tout en même temps. J’étais devant un jeune de 30 ans qui voulait sauter en bas d’un pont. Et moi, j’avais voulu sauter en bas du pont, il y a 30 ans. C’est comme si la vie me ramenait quelque chose. J’essaie de décanter tout ça, de comprendre le message, s’il y en a un, ou de voir si c’est simplement un hasard. En même temps, il n’y a pas de hasard, dans la vie… C’est très troublant. »

Michel Barrette a spécifié avoir très hâte de revoir son protégé et de le regarder dans les yeux. Et il a esquissé un franc sourire lorsque nous lui avons demandé si cette personne demeurerait toujours dans son cercle intime.

« Tout le temps. Un jour, il me présentera ses enfants. »

Traumatisé dans Le Gentleman

L’automne commence donc sur une note extrêmement positive pour Michel Barrette, qui connait également une magnifique période sur le plan professionnel. Dans Le Gentleman, son personnage de Richard Beauvais se remet difficilement du drame survenu dans la deuxième saison, en 2011, alors que, se sentant menacé, il avait failli se retrouver en prison pour avoir tiré sur un adolescent.

« Il est traumatisé, a relaté Michel. On le serait à moins. Il a été blanchi de toutes accusations, mais il reste qu’il a quand même tué un être humain. Cette année, il sera solide dans la nouvelle enquête, mais encore fragile de ce qui est arrivé il y a deux ans. Il va se promener entre ces deux zones. Il va dire à ses proches qu’il n’a pas besoin de thérapie, qu’il est correct, qu’il va bien, mais on le sent toujours éprouvé. »

Ce troisième tour de piste du Gentleman, qui démarrera mercredi prochain à TVA, sera aussi le dernier, et cette année sera riche en rebondissements, a promis Michel Barrette.

« Ce sera une bonne année pour les amateurs de thrillers policiers. J’invite les gens à remarquer chaque regard, chaque réaction, chaque indice. Il y aura beaucoup de travail cette année pour les inspecteurs en herbe que sont les téléspectateurs! »
Michel Barrette continue aussi de donner son spectacle Faut j’te raconte, son 10e one man show en carrière, un peu partout en province.

« C’est le spectacle le plus drôle que j’ai fait en 30 ans, a-t-il avancé. Je n’ai jamais eu autant de plaisir à monter sur scène qu’aujourd’hui, à 56 ans. »

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.