NOUVELLES

Emmy&nbsp;: <em>House of cards</em> brouille les cartes

20/09/2013 02:20 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

Il est plus facile de prédire qui seront les lauréats des Emmy, gala qui récompense les meilleurs artisans du petit écran américain, qu'il y a quelques années.

La série Modern family, diffusée sur les ondes d'ABC, devrait remporter son quatrième Emmy dans la catégorie de la meilleure comédie. Il est toutefois plus ardu de déterminer quelle émission remportera le prix de la meilleure série dramatique.

C'est que l'arrivée de la série House of cards, diffusée seulement sur le service de webdiffusion Netflix, vient brouiller les cartes avec ses neuf nominations. La direction des prix Emmy avait modifié, en 2007, ses conditions d'admission, en permettant aux contenus numériques d'être inclus. House of cards est donc la toute première série en ligne à être nommée dans des catégories majeures. Elle met en vedette Kevin Spacey dans le rôle d'un élu machiavélique.

Il s'agit d'une révolution tout aussi importante que l'admissibilité, en 1993, des séries diffusées sur des chaînes payantes, qui avait permis à la comédie de HBO The Larry Sanders show de remporter un Emmy.

Le président-directeur général du site de divertissement My damn channel, Rob Barnett, a indiqué que l'industrie ne s'attendait pas à ce que les consommateurs prennent plus de 6 ans pour s'intéresser sérieusement à l'explosion de contenus sur le web. Il a ajouté, confiant, que cette fois-ci était la bonne.

Quant à savoir si House of cards raflera bel et bien les honneurs, cela reste à vérifier. Il aura fallu patienter plus d'une décennie avant qu'une autre émission diffusée sur une chaîne payante, la série de HBO Sex in the city, ne gagne le Emmy de la meilleure série dramatique.

House of cards devra par ailleurs affronter des adversaires féroces, les autres séries nommées dans la catégorie étant Breaking bad, Downton abbey, Game of throne, Homeland et Mad men.

La 65cérémonie des Emmy, diffusée dimanche sur les ondes de CBS, présentera par ailleurs un hommage à l'acteur canadien et vedette de la série Glee, Cory Monteith, mort d'une surdose de drogue et d'alcool cet été.

La Presse Canadienne

PLUS:rc