NOUVELLES

Vettel, Alonso sans chicane

19/09/2013 03:14 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

Sebastian Vettel arrive à Singapour fort d'une avance de 53 points sur Fernando Alonso. Remporter la victoire lui ferait faire un grand pas vers le titre. 

Le portrait est radicalement différent qu'en 2012. Il y a un an, Vettel était arrivé à Singapour avec un retard de 39 points sur Alonso. Mais il a gagné dans la ville asiatique, la première victoire d'une série de quatre qui lui a permis de garder son titre. 

Cette saison, il arrive à Singapour fort de son avance au classement, fort d'avoir remporté les deux dernières courses, et fort de savoir comment dompter ce délicat circuit urbain. 

« C'est une très longue course, a-t-il dit à la presse dans le paddock. Deux heures pleines qui ne semblent jamais finir. Le circuit par lui-même est mortel,  car il y a plein de bosses. Il ne faut pas faire d'erreur, analyse-t-il. Honnêtement, je pense que c'est l'un des plus difficiles de la saison. Donc, y gagner est exceptionnel, et là, on a vraiment le sentiment de mériter le champagne. »

Mais son rival espagnol sait aussi déjouer les pièges de Singapour. Il a gagné à deux reprises et est monté deux fois sur le podium. Son pire résultat depuis 2008 : une 4e place.

« C'est une piste que j'aime, où j'ai toujours assez bien réussi, avec quatre podiums en cinq courses, rappelle-t-il. Donc, cette année encore, j'aborde le week-end dans un état d'esprit positif, confiant de pouvoir bien faire à nouveau. ». 

La piste reste étroite, sinueuse et piégeuse. La voiture de sécurité est entrée en piste lors des cinq dernières éditions. 

La grande nouveauté pour cette édition 2013 est que les pilotes n'auront plus à négocier la chicane au virage no 10. Elle a finalement été éliminée et a laissé place à un gauche rapide que les pilotes apprécieront certainement. Kimi Raikkonen est un de ceux qui s'y étaient cassé les dents, en 2008, quand il pilotait pour Ferrari. 

L'expérience joue un grand rôle à Singapour, et c'est pourquoi Kimi Raikkonen dans la Lotus et Lewis Hamilton dans la Mercedes-Benz seront aussi à surveiller.

PLUS:rc