DIVERTISSEMENT

Programmation MAtv: encore plus proche des citoyens

19/09/2013 08:21 EDT | Actualisé 19/09/2013 08:23 EDT
Rachel Cote

À la veille de souffler sa première bougie, MAtv s’impose déjà comme une tribune forte et proche du peuple, interactive, au service de la population. Lancée en novembre 2012, la chaîne communautaire de Vidéotron, anciennement VOX, rejoint désormais 1,3 million de téléspectateurs par semaine et mérite bien son slogan, « MAtv me ressemble, nous rassemble ».

« Notre bilan est très prometteur et positif, a affirmé Isabelle Dessureault, présidente de MAtv, lors du lancement de la programmation automnale, mercredi. Nos cotes d’écoute ont augmenté et nos parts de marché ont triplé. Le nombre de téléspectateurs à l’écoute nous indique qu’on a fait les bons choix, dont celui d’amener une télé encore plus intelligente et différente pour compléter le paysage télévisuel. »

Si les rendez-vous d’humour (Selon l’opinion comique, En route vers mon premier gala Juste pour rire, les Soirées Juste pour rire) et de sport (Le Hockey de la LHJMQ) ont la cote auprès du public de MAtv, Isabelle Dessureault assure que la grille-horaire ne tendra pas à verser davantage dans ces zones dans l’année à venir.

« On ne mettra pas plus d’humour pour retirer des émissions sur l’histoire du Québec, a-t-elle illustré en guise d’exemple. On tient à nos créneaux plus intellectuels, plus en profondeur. Notre mandat, c’est de traiter de sujets qui viennent de la communauté, et on le remplit pleinement avec des émissions utiles, informatives et éducatives. Même quand on est dans le divertissement, c’est avec du sport amateur ou un humour engagé, un peu épicé, qui nous fait rire et réfléchir. Il faut qu’il y ait une connotation aux débats sociaux. »

Aux dires d’Isabelle Dessureault, les interactions sur les réseaux sociaux ont grandement aidé la naissance et le positionnement de MAtv dans les habitudes des Québécois devant le petit écran.

« Énormément, a-t-elle acquiescé. Les réseaux sociaux qui, croyait-on, devaient tuer la télé, la font au contraire renaître. Nous, on est très actifs, on a une belle équipe au niveau des services interactifs. Si on avait lancé MAtv il y a cinq ans, on n’aurait pas eu l’aide des médias sociaux, et c’aurait été plus difficile. »

Nouveaux titres

Pour continuer de répondre aux besoins des citoyens, MAtv a développé quelques nouveautés axées sur la proximité et la connectivité, ses principaux crédos.

Katerine-Lune Rollet, qui a beaucoup jasé gastronomie sur le web ces dernières années, tiendra la barre de Montréalité, un talk-show quotidien présenté en matinée, à 11h30, dès le 23 septembre. Celle qu’on a connue dans la série jeunesse Watatatow prêtera le micro à des citoyens et des organismes de divers arrondissements de la métropole, qui se démarquent dans des domaines comme l’intervention sociale, l’alimentation, la consommation, l’éducation et l’emploi.

Depuis le 3 septembre, Gilles Payer fait « de la radio à la télé » dans Catherine et Laurent, une plateforme culturelle d’abord diffusée en direct à CIBL à 16h, puis retransmise en simultané à MAtv de 17h à 18h (le volet télévisé s’enclenchera le 23 septembre). Le titre est un clin d’œil à l’emplacement des studios de CIBL, où sont enregistrées les différentes chroniques et interventions, au coin des rues Saint-Laurent et Sainte-Catherine. Un complexe système de caméras robotisées, de multiplexage et d’encodage permet la propagation de Catherine et Laurent sur les deux antennes. En ce qui a trait au contenu, quelques 25 collaborateurs discutent danse, musique, arts visuels, littérature, théâtre, cinéma et poésie dans une perspective d’analyse, de mise en contexte et de découverte. Des invités accorderont des entrevues et livreront des prestations.

Avec Mise à jour, le mercredi, à 20h, l’animatrice Karima Brikh se penchera sur les affaires publiques de Montréal et entamera sa mission en force en rencontrant chacun des principaux candidats aux élections municipales. Chaque semaine, on traitera, en direct, de gouvernance, du réseau routier, de transport en commun, d’environnement, d’économie, de société, d’immigration etc. On s’intéressera aussi aux quartiers parfois négligés de la grande ville.

Dans À 4 épingles, on s’attardera à la mode, et Bébé cardio suggérera aux nouvelles mamans des exercices adaptés, à pratiquer avec leur poupon. Mémoire de Proulx, le parcours de Gilles Proulx sur la trace de nos ancêtres, sera dorénavant tourné à l’usine de pompage du Musée Pointe-à-Callière.

Parmi les retours à signaler, mentionnons Libre-service (lundi au jeudi, midi et rediffusion à 18h), Le guide de l’auto (lundi, 20h), Selon l’opinion comique (samedi, 22h30), Tout le monde tout lu (dimanche, 21h), Caucus (mercredi, 19h30), Open télé (jeudi, 20h) et Le hockey de la LHJMQ (samedi, 16h et 19h).

Vidéotron est actuellement en attente d’une réponse du CRTC, qui doit donner sous peu son aval, ou pas, à la création de MYtv, le pendant anglophone de MAtv.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




La rentrée culturelle (Automne 2013)