Huffpost Canada Quebec qc

Mario Saint-Amand porte-parole Accueil Bonneau

Publication: Mis à jour:
MARIO SAINT AMAND
Courtoisie

Mario Saint-Amand est la nouvelle voix des hommes qui fréquentent l’Accueil Bonneau. Le comédien a accepté de devenir porte-parole de l’institution qui héberge et nourrit les sans-abris depuis maintenant 136 ans et prend son rôle extrêmement à cœur. Ses yeux s’illuminent et il devient intarissable lorsqu’il parle de son engagement.

« Je ne peux pas faire autrement que de me joindre à cette équipe-là, a-t-il expliqué. À l’Accueil Bonneau, on accueille les hommes, mais aussi les femmes, avec la main sur le cœur, avec de l’écoute, du temps, des ressources. Ce n’est pas rien. Cette maison n’est pas seulement une boîte à lunch; c’est aussi un endroit où les gars peuvent écrire, peindre, faire de la musique. On leur donne accès à un ordinateur pour qu’ils puissent chercher un emploi et à plus de 160 lits permanents. C’est un endroit essentiel, pour moi. Tant que je vais pouvoir porter la parole de ces hommes-là, et permettre à l’Accueil Bonneau d’être toujours actif, je vais le faire, tant qu’on voudra de ma présence. »

L’implication de Mario Saint-Amand ne se limitera pas à promouvoir l’organisme dans les médias. Au moins une fois par mois, il prendra part à une activité organisée sur les lieux et, surtout, il compte établir un lien de confiance avec les résidents.

« Je veux que ces gars-là se sentent écoutés et compris. À partir du moment où ils vont sentir cette écoute, ce sera le premier pas vers la guérison. Mon travail n’est pas difficile. C’est seulement de porter la parole de ces hommes, qui trainent le silence derrière eux depuis des années. »

Et pourquoi Mario croit-il que l’Accueil Bonneau l’a choisi comme ambassadeur?

« Je pense qu’ils cherchaient quelqu’un pour contrer la mauvaise opinion que les gens ont des itinérants. On veut montrer les êtres humains derrière. Qui sont-ils? D’où viennent-ils? Personne ne choisit de se retrouver à la rue. Avec le temps, ces personnes s’isolent. Un jour à la fois, l’Accueil Bonneau leur apprend à briser cet isolement et à se faire confiance. À reconquérir ce qui, pour nous, est facile : l’estime de soi et la dignité. »

L’Accueil Bonneau tiendra, du 19 au 22 octobre, l’exposition Trait-d’Union, un collectif d’artistes reconnus et d’artistes du refuge qui ont créé des œuvres dans le cadre d’un atelier d’art et de musique. Les créations seront exhibées aux côtés de celles de Danielle Barbeau, Christian Barré, Raoul Duguay, Dany Laferrière, Marc Séguin, Armand Vaillancourt et Zilon. On pourra admirer le tout à la Galerie PETERwHART de la rue Saint-Paul Est, à Montréal.

22 Câline de blues

Mario Saint-Amand était par ailleurs heureux d’annoncer, il y a quelques jours, qu’il montera sur les planches du Théâtre St-Denis, en janvier 2014, pour offrir une supplémentaire de son spectacle 22 Câline de blues, qu’il promène un peu partout depuis mai dernier et dans lequel il revisite les textes des auteurs qui ont écrit pour Gerry Boulet et le groupe Offenbach au fil des ans. Rappelons que l’acteur a prêté ses traits à Gerry au grand écran en 2011.

« Pour moi, le Câline de blues, c’est 22 chansons, 22 histoires et un conteur, a spécifié Mario. J’avais envie de chanter des chansons de l’univers d’Offenbach et de Gerry et, ce qui me touchait, c’est l’écriture. Derrière ces mots, il y a des paroliers et, à l’intérieur de ces paroliers, il y a des histoires qui sont au cœur de ces chansons. »

Mario Saint-Amand propose aussi quelques-unes de ses compositions personnelles dans ce tour de chant, au cours duquel il s’accompagne au violon.

« C’est très festif, a-t-il noté. Il n’est pas question d’avoir un quatrième mur qui me sépare des gens; ce mur est abattu dès le départ. J’installe une communication directe avec le public. Il n’est pas question que les gens restent assis sur leur chaise. Rapidement, veux les voir debout et virer la salle à l’envers! J’ai envie de fêter avec eux! »

Pour se procurer des billets pour le 22 Câline de blues, on consulte le www.theatrestdenis.com. Et pour faire un don à l’Accueil Bonneau, on visite le www.accueilbonneau.com.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.